Publications du Service canadien des forêts

Feedstock specific environmental risk levels related to biomass extraction for energy from boreal and temperate forests. 2013. Lamers, P.; Thiffault, E.; Paré, D.; Junginger, M. Biomass and Bioenergy 55:212-226.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 34882

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1016/j.biombioe.2013.02.002

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

En collaboration avec des chercheurs de l’Allemagne et des Pays-Bas, des chercheurs du SCF ont fait une analyse approfondie des connaissances et des incertitudes liées aux risques environnementaux de la récolte de biomasse à des fins énergétiques en forêt boréale et tempérée.

Cette analyse portait sur les risques liés à la récolte de trois types de biomasse : les résidus de coupe, le bois récupéré après une perturbation naturelle (feux, épidémies d’insectes, chablis) et le bois rond. Ils ont ainsi étudié les risques de dégradation des sols, de perte de biodiversité et de modification du bilan de carbone.

Les résultats ont montré que pour la récolte des résidus de coupe, les risques environnementaux se limitent à certains sites, par exemple à des sites au sol pauvre en matière organique et en éléments nutritifs. Pour l’utilisation du bois récupéré après une perturbation, les connaissances sont encore imparfaites quant à son impact, mais des recherches sont en cours. Pour sa part, la récolte de bois rond comme source de biomasse présente les mêmes enjeux que la récolte de bois rond comme source de produits traditionnels. Elle soulève toutefois un enjeu additionnel par rapport à la dette de carbone qu’elle crée.

En conclusion, l’utilisation de biomasse forestière à des fins énergétiques n’est généralement pas problématique, à tout le moins à court et à moyen termes. Avec les connaissances acquises, les chercheurs du SCF comprennent mieux les effets de l’utilisation de la biomasse à des fins énergétiques et ont ciblé des priorités de recherche.

Dernière mise à jour :