Publications du Service canadien des forêts

Representing uncertainty in a spatial invasion model that incorporates human-mediated dispersal. 2013. Koch, F.H.; Yemshanov, D.; Haack, R. Neobiota 18:173-191.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 34828

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

La plupart des dispersions d’espèces envahissantes par l’homme sont directionnelles ou vectorielles. Les modèles de dispersion spatiale classiques dépendent habituellement des modèles de dispersion probabilistes, lesquels favorisent la distance par rapport à la direction, et ont une capacité limitée de représenter les rares, mais importantes dispersions sur une longue distance. Ces aspects posent un problème si de tels modèles sont utilisés pour estimer le risque d’invasion. Il serait peut-être préférable d’avoir recours à un modèle basé sur le réseau géographique pour estimer la probabilité, souvent faible, associée au déplacement de ravageurs envahissants par l’homme. Toutefois, il devrait également donner un compte rendu raisonnable des incertitudes pouvant influer sur la perception de ces estimations du risque. Nous avons mis au point un modèle qui évalue la probabilité que les ravageurs forestiers envahissants soient dispersés par les campeurs de l’Amérique du Nord qui transportent du bois de chauffage sur les terrains. Le modèle consigne les déplacements entre les lieux peuplés et les terrains de camping partout au Canada et aux États-Unis. En se fondant sur des simulations répétées, le modèle évalue la probabilité que chaque unité constitue vraisemblablement un point d’origine et une destination pour les invasions de ravageurs forestiers par le bois de chauffage. Nous avons établi des cartes qui donnent un aperçu du lieu où un campeur a possiblement transporté un parasite forestier. Nous avons testé ces cartes et avons constaté que le modèle de réseau se comporte comme prévu face aux incertitudes.