Publications du Service canadien des forêts

An operational framework for defining and monitoring forest degradation. 2013. Thompson, I.D.; Guariguata, M.R.; Okabe, K.; Bahamondez, C.; Nasi, R.; Heymell, V. Sabogal, C. Ecology and Society 18:(2)20.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 34795

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé en langage clair et simple

Le phénomène de la dégradation des forêts se généralise et il est devenu un incontournable dans les processus stratégiques globaux traitant de la biodiversité, du changement climatique et de la gestion forestière. Les principales causes de dégradation sont l’exploitation forestière intensive, l’agriculture, les espèces envahissantes, les feux de forêt, la récolte de bois de chauffage et le pâturage du bétail. Nous proposons d’utiliser cinq critères pour évaluer la quantité et le type de dégradation et au moins sept indicateurs. Nous avons choisi des indicateurs qui peuvent être surveillés à distance puis agrégés du niveau du peuplement forestier jusqu’au niveau du paysage et, finalement, à l’échelle nationale. Les critères et les indicateurs afférents sont les suivants : productivité (matériel sur pied), biodiversité (état des écosystèmes et morcellement forestier), perturbations inhabituelles (espèces envahissantes et feux), fonctions de protection (érosion du sol) et stockage de carbone (carbone stocké, déterminé par la quantité de biomasse par hectare). Ces critères offrent également un moyen de distinguer les différents niveaux de dégradation et pour concilier de multiples perspectives.

Dernière mise à jour :