Publications du Service canadien des forêts

Comparing growth and fine root distribution in monocultures and mixed plantations of hybrid poplar and spruce. 2013. Benomar, L.; DesRochers, A.; Larocque, G.R. J. For. Res. 24:247-254.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 34767

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1007/s11676-013-0348-7

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Les plantations de peupliers hybrides sont des options souvent envisagées pour produire rapidement de la biomasse. Or, les aménagistes forestiers ont comme option d'établir des plantations mélangées, c’est-à-dire des plantations comprenant au moins deux essences.

Les chercheurs ont étudié l’effet de cette mixité sur la croissance (hauteur et diamètre) et sur la quantité de racines fines de deux clones de peupliers hybrides. Les peupliers ont été plantés avec des épinettes de Norvège et des épinettes blanches génétiquement améliorées. L’influence de différents espacements entre les arbres a aussi été étudiée.

Les résultats de ces tests menés en Abitibi montrent que la croissance en diamètre des peupliers hybrides est meilleure dans les plantations mélangées en présence de compétition. Pour ce qui est de la hauteur, la croissance des peupliers hybrides a été supérieure pour un des deux clones testés.

Les peupliers hybrides en plantations mélangées ont développé un plus grand nombre de fines racines. Ces racines interviennent dans le captage des éléments nutritifs et de l’eau du sol. Elles servent d’indicateur sur la capacité de l’arbre à s’adapter aux conditions variables d’un site.

Les plantations mélangées ont un coût d’établissement plus élevé que les plantations pures. Les résultats de cette étude démontrent toutefois que les plantations mélangées ont un plus grand potentiel pour la production de biomasse.

Dernière mise à jour :