Publications du Service canadien des forêts

Searching for similarity in topographic controls on carbon,nitrogen and phopsphorus export from forest headwater catchments. 2013. Mengistu, S.G.; Creed, I.F.; Webster, K.L.; Enanga, E.; Beall, F.D. Hydrological Processes. 28: 3201-3216.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 34763

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1002/hyp.9862

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Cette recherche avait pour but d’étudier les bassins versants dont l’écoulement fluvial est surveillé par des jauges, afin de trouver des similitudes dans l’apport d’éléments nutritifs qui pourraient être appliquées à des bassins non jaugés. Par cette approche, il est reconnu que la topographie constitue un important facteur des processus hydrologiques et biogéochimiques sur les paysages forestiers. À l’aide de plus de trente ans de données provenant des treize bassins versants jaugés du bassin des lacs Turkey, nous avons constaté des différences entre les bassins quant aux éléments nutritifs dissous qui sont essentiels à la santé de l’écosystème aquatique et de la forêt. Plus particulièrement, l’apport d’une forme dissoute de carbone organique, de sources d’azote organiques et inorganiques et de phosphore variait entre les bassins versants, même si le climat, la géologie, le type et l’âge des forêts où se situaient tous ces derniers étaient semblables. Nous avons utilisé la télédétection pour puiser des paramètres topographiques que nous avons testés pour déterminer quel rôle ils jouaient dans la variation de l’apport des éléments nutritifs. Nous avons constaté que les terres humides qui interceptent et transforment les éléments nutritifs, et les régions qui sont fréquemment alimentées en eau et qui servent de voies d’acheminement de ces éléments, étaient les deux paramètres topographiques qui contrôlaient l’apport des éléments nutritifs. Nous concluons que la bonne compréhension des paramètres topographiques, comme les milieux humides et les terrains connexes qui se dilatent et se contractent en fonction du niveau d’eau (qui deviennent trempés et s’assèchent), acquises par la surveillance à long terme des bassins versants, procure une direction claire quant à la caractérisation et au sort des éléments nutritifs dans les bassins versants non jaugés. Cette recherche sur les bassins versants comporte d’importantes conséquences sur notre compréhension du transport des éléments nutritifs à l’échelle des paysages, ce qui permet d’orienter les politiques et la prise de décisions.