Publications du Service canadien des forêts

Induction of apoptosis by the Amsacta moorei entomopoxvirus. 2013. Perera, S.; Krell, P.J.; Demirbag, Z.; Nalcaciolglu, R.; Arif, B. Journal of General Virology 94:1876-1887.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 34753

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1099/vir.0.051888-0

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Nous avons étudié la réaction et la culture d'un virus d'insecte (entomopoxvirus Amsacta moorei) qui a été isolé de la chenille à poils rouges de l'ordre des lépidoptères. Le génome de ce virus a été complètement séquencé. Nous avons vérifié la possibilité de cultiver ce virus dans des lignées cellulaires disponibles au Centre de foresterie des Grands Lacs. La lignée cellulaire CF-70-B2, provenant de la tordeuse des bourgeons de l'épinette, pouvait favoriser la réplication de ce virus. Nous avons donc comparé cette lignée cellulaire avec celle la plus couramment utilisée, soit la lignée cellulaire LD-652. Le virus a provoqué une réaction à l'infection et a pu se répliquer dans les deux lignées cellulaires. Nous avons également étudié le mécanisme de la mort cellulaire par infection de l'entomopoxvirus. Souvent, lorsque les cellules sont infectées par un virus, l'organisme supprime les cellules infectées afin de freiner la propagation de l'infection (apoptose). Certains virus ont la capacité de résister et d'inhiber la réaction antivirale de l'hôte.

Dernière mise à jour :