Publications du Service canadien des forêts

Canadian national taper models. 2013. Ung, C.-H.; Guo, X.J.; Fortin, M. For. Chron. 89:211-224.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 34713

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Résumé

Des travaux ont été réalisés pour collecter les données du défilement de la tige pour la plupart des essences forestières à travers le Canada. Elles ont été utilisées pour produire les modèles de défilement applicables à l’inventaire forestier national ou régional lorsque des modèles de défilement régionaux ne sont pas disponibles. Les modèles sont basés sur le carré du dhp et sur la hauteur de l’arbre mesurée ou prédite. Les paramètres des modèles ont été estimés en utilisant un modèle mixte pour tenir compte de l’hétérogénéité de la variance et de l’autocorrélation intra-arbre. En dépit des différents protocoles de collecte de données, la précision des modèles de défilement de la tige proposés est semblable à celle relevée lors d’études antérieures. Par conséquent, les modèles semblent appropriées pour l’estimation pré-récolte du volume de bois de sciage au niveau national ou régional.

Résumé en langage clair et simple

Le défilement d’un arbre est une caractéristique de sa tige selon laquelle le diamètre va en diminuant depuis le bas vers le haut. Les données sur le défilement d’un arbre permettent de maximiser la valeur du bois transformé tout en permettant de calculer le volume de bois de n’importe quelle découpe de l’arbre.

Grâce aux données de défilement rassemblées par le Service canadien des forêts, les chercheurs ont développé des modèles de défilement dont les intrants sont deux mesures disponibles dans toutes les données d’inventaire des forêts au Canada, c.-à-d. le diamètre à hauteur de poitrine (à 1,30 m au-dessus du sol) et la hauteur de l’arbre.

La précision de ces modèles nationaux de défilement est semblable à celle relevée lors d’études antérieures. Ils présentent toutefois l’avantage d’être uniformisés à travers le Canada. Ils facilitent donc les compilations et les comparaisons des productions ligneuses entre les régions forestières canadiennes.

Dernière mise à jour :