Publications du Service canadien des forêts

A test of ecological succession hypotheses using 55-year time-series data for 361 boreal forest stands. 2012. Chen, H.Y.H; Taylor, A.R. Global Ecology and Biogeography 21: 441–454.

Année : 2012

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 34669

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1111/j.1466-8238.2011.00689.x

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Au cours de plusieurs décennies, de nombreux travaux ont porté sur la succession. Toutefois, les principes de la succession font encore l’objet de débats étant donné qu’ils s’appuient sur les chronoséquences et la reconstitution dendrochronologique, qui sont des méthodes problématiques. Nous utilisons ici des données de séries chronologiques pour mettre à l’épreuve quatre hypothèses qui sont au cœur de la théorie de la succession : (1) l’hypothèse de l’effet de voisinage – l’abondance des espèces d’arbres est fonction du temps; (2) l’hypothèse de la dépendance à la densité – une espèce rare est plus favorisée avec le temps; (3) l’hypothèse du ratio des ressources – les espèces qui peuvent croître en dépit d’un niveau très faible de ressources ont tendance à dominer dans les sites aux ressources limitées grâce à la succession; (4) l’hypothèse de la perturbation intermédiaire – les perturbations intermédiaires favorisent une augmentation de l’abondance des espèces rares.