Publications du Service canadien des forêts

Estimating leaf area distribution in savanna trees from terrestrial LiDAR measurements. 2011. Béland, M.; Widlowski, J.-L.; Fournier, R.A.; Côté, J.-F; Verstraete, M.M. Agricultural and Forest Meteorology 151: 1252-1266.

Année : 2011

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 34431

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Les paramètres de la structure végétale constituent des éléments clés dans l’étude du fonctionnement des écosystèmes et des interactions écosystémiques à l’échelle mondiale. L’obtention de données détaillées sur bon nombre de ces paramètres au moyen de mesures directes est toutefois difficile, en raison de la quantité de matières végétales que contiennent les arbres. Les systèmes LiDAR terrestres (SLT) semblent particulièrement prometteurs comme moyens d’estimation indirecte des paramètres de la structure végétale à un niveau de détail très élevé, mais des études ont relevé un certain nombre d’inconvénients associés à cette méthode. Dans la présente étude, nous examinons l’utilisation d’une approche fondée sur des voxels pour définir la répartition de la surface foliaire des arbres. Cette approche est basée sur la méthode de la fréquence des contacts appliquée aux résultats de SLT superposés à partir d’au moins deux positions de balayage. La fréquence des contacts a été calculée pour des voxels de 10, 30 et 50 cm, puis corrigée de manière à tenir compte de l’influence des effets d’occlusion, de l’inclinaison des feuilles, de la présence de matière non photosynthétique et de la taille du faisceau laser. La surface foliaire pour laquelle les effets d’occlusion étaient trop prononcés a été estimée au moyen de valeurs modélisées fondées sur la disponibilité de la lumière. Nous avons comparé les estimations de la surface foliaire issues du SLT à celles de mesures directes obtenues par la collecte de feuilles dans une savane de feuillus à feuilles larges du centre du Mali. Les valeurs de surface foliaire mesurées sur les arbres échantillonnés variaient entre 30 et 530 m2, et les valeurs de l’indice foliaire s’établissaient entre 0,8 et 7,2. Les estimations de la surface foliaire affichaient en moyenne un écart de 14 % par rapport aux mesures de référence (biais général). Notre méthode permet d’obtenir les répartitions verticales et radiales de la surface foliaire des arbres individuels, et se prête à l’estimation des paramètres de la structure végétale des savanes à un grand niveau de détail.

Dernière mise à jour :