Publications du Service canadien des forêts

Impacts of skidroads on properties of a calcereous loamy soil and on planted seedling performance. 1994. Smith, R.B.; Wass, E.F. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Information Report BC-X-346.

Année : 1994

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 3440

La langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFP - Victoria)

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

Une plantation constituée de 3 lots comptant chacun 160 semis de douglas taxifolié (Pseudotsuga menziesii) et de pin tordu (Pinus contorta var. latifolia) a été mise sur pied dans une coupe au nord de Golden, en Colombie-Britannique, dans la zone biogéoclimatique thuya-pruche de l'Intérieur. Afin de déterminer les répercussions des chemins de débardage longeant les pentes sur la survie et la croissance subséquente des semis plantés, on a délimité des lots chevauchant des segments sélectionnés de chemins de débardage. Les semis ont été plantés dans 4 catégories de sol dérangé sur les chemins de débardage, ainsi que dans des sols non dérangés en haut et en bas de ces chemins. Les caractéristiques des sols ont été mesurées au début de l'étude sur les chemins et dans le sol non dérangé adjacent à ceux-ci, et la croissance des arbres a été surveillée au cours de 8 saisons de croissance après la plantation. On a échantillonné le feuillage pour déterminer la teneur en nutriments à la fin de la cinquième année. Les incidences néfastes les plus importantes pour le sol ont été observées dans la trace interne, c'est-à-dire la portion du chemin de débardage adjacente au flanc de la colline. Dans celle-ci, la portion supérieure de 20 cm de sol minéral était en moyenne 52 % plus dense et 62 % plus résistante à la pénétration que le sol minéral non dérangé situé à une profondeur équivalente. Le sol de la trace extérieure était également sérieusement dégradé, alors que celui des banquettes n'était pas très différent du sol non dérangé pour ce qui est de la densité et de la pénétrabilité. Le sous-sol exposé par les travaux présentait des teneurs nettement plus élevées en carbonates libres et une plage de pH de 6,3 à 7,0, par rapport à une valeur moyenne de 5,3 dans la portion supérieure de sol non dérangé. Le taux de survie des semis de douglas taxifolié était significativement plus élevé à la surface du chemin de débardage que sur les côtés ou sur le sol non dérangé. Toutefois, la croissance des semis de douglas taxifolié et de pin tordu était plus faible sur le chemin de débardage, et plus particulièrement dans la trace intérieure; 5 ans après la plantation, la hauteur était inférieure de 33 % et le volume, de 53 % dans le cas du douglas taxifolié, et on notait des diminutions de 32 et de 48 %, respectivement, pour le pin tordu. Après 8 ans, les diminutions observées étaient généralement inférieures, soit de 25 % pour la hauteur et de 38 % pour le volume dans le cas du douglas taxifolié, et de 26 et de 49 %, respectivement, pour le pin tordu. La croissance des semis plantés sur les côtés et les banquettes ne présentait pas de différence significative par rapport à celle observée pour le sol non dérangé. Le caractère distinctif de la trace inférieure était également évident à cause de la lenteur du développement de la végétation, ainsi que de la composition en espèces qui la caractérisait, différente de celle observée sur les autres parties du chemin de débardage ou sur le sol non dérangé. On a fait des corrélations entre les sols et les caractéristiques de croissance des semis pour expliquer certains des résultats et pour guider les recherches ultérieures.