Publications du Service canadien des forêts

Effect of nursery culture on morphological development of western hemlock seedlings during field establishment. II. Survival, shoot length components, and needle length. 1994. O'Reilly, C.; Owens, J.N.; Arnott, J.T.; Dunsworth, B.G. Canadian Journal of Forest Research 24: 61-70.

Année : 1994

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 3431

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

O'Reilly, C., Owens, J.N., Arnott, J.T., et Dunsworht , B.G. 1994. Effect of nursery culture on morphological development of western hemlock seedlings during field establishment. II. Survival, shoot length components, and needle length. Can. J. Fore. Res. 24 11:33:41 AM 61-70. Des semis de pruche de l'Ouest (Tsuga heterophgylla (Raf.) Sarg.) ont été cultivés dans des récipients de deux dimensoins différentes, soumis en serre a quatre traitements d'induction de la dormance : jours courts ou longs combinés a un stress hydrique ou non, arrachés en novembre, janvier ou mars et conservés au froid. Les semis ont été plantés dans une zone de reboisement dans la région cotiere de la Colombie-Britannique et leur survie et leur développement morphologique ont été suivis. Le taux de survie était le plus élevé chez les semis cultivés dans les récipients les plus grands en serre, chez les semis arrachés en mars et chez les semis qui n'avaient pas été soumis a un stress hydrique. Les semis avaient plus de tiges par semis sur le site exposé au sud-est que sur le site exposé au nork-ouest mais le nombre variait selon le traitement subi en pépiniere. Les semis soumis a des jours longs ont produit plus de tiges pendant la primiere et la deuxieme poussées de croissance que les semis soumis a des jour courts. Néanmoins, presque toute la croissance des tiges était prédéterminée dans les bourgeons pendant la culture en pépiniere expliquant au moins 67% du nombre final de tigs par semis. La dimension unitaire de la tige était plus grande chez les semis du site exposé au sud-est que chez les semis du site exposé au nord-ouest pour les semis soumis a des jours longs en pépiniere. Les semis soumis a des jours courts ont réagi de facon inverse s'ils avaient aussi subi un stress hydrique ou n'ont pas été affectés par le site s'ils n'avaient pas aussi subi un stress hydrique. Les tiges et les aiguilles étaient les plus courtes chez les semis soumis a des jours courts combinés a un stress hydrique et chez les semis arrachés en novembre. La croissance de la tige était la plus forte chez les semis arrachés en mars et chez semis soumis a des jours longs surtout a cause de la plus grande dimension unitaire de la tige. La production d'une deuxieme poussée de croissance est survenue le plus fréquemment chez les semis cultivés dans les plus petits récipients et chez les semis arrachés en novembre et en mars. [Traduit par la rédaction]