Publications du Service canadien des forêts

Microsatellite population genetics of the emerald ash borer (Agrilus planipennis Fairmaire): comparisons between Asian and North American populations. 2012. Keever, C.C.; Nieman, C.; Ramsay, L.; Ritland, C. E.; Bauer, L.S.; Lyons, D.B.; Cory, J.S. Biological Invasions 15:1537-1559.

Année : 2012

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 34289

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1007/s10530-012-0389-4

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Une plus grande connaissance de la génétique des populations d’agriles du frêne peut nous aider à comprendre ses voies d’invasion et mener à de meilleures stratégies de contrôle. Entre 2003 et 2008, nous avons échantillonné 48 populations d’agriles du frêne dans cinq régions : trois régions où il a été introduit (Michigan, Ontario et Québec) et deux régions dont il est originaire (Chine et Corée du Sud). Nous avons cerné sept marqueurs génétiques convenant à une analyse génétique de la population. Nous avons utilisé ces marqueurs pour comparer les structures des populations d’agriles du frêne d’Amérique du Nord et d’Asie. Nous avons découvert d’importantes variations génétiques entre les régions, mais pas entre les années d’échantillonnage. Les résultats laissent croire que les populations nord-américaines peuvent avoir rencontré un goulot d’étranglement génétique lors de leur introduction. En outre, des individus de différentes régions d’Amérique du Nord (Ontario par rapport au Québec) peuvent être associés à différentes régions dans l’aire de répartition d’origine de l’agrile du frêne. Les marqueurs peuvent être utilisés pour suivre les voies d’invasion futures et surveiller les modifications des variations génétiques dans la nouvelle aire de répartition.