Publications du Service canadien des forêts

Understory plant community resilience to partial harvesting in riparian buffers of central Canadian boreal forests. 2013. Mallik, A.U; Kreutzweiser, D.P.; Spalvieri, C.M.; Mackereth, R.W. Forest Ecology and Management 289:209-218.

Année : 2013

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 34253

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1016/forco.2012.09.039

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Nous avons étudié les effets de la création de trouées dans le couvert forestier sur les communautés végétales du sous-étage des forêts boréales du Centre-Nord de l’Ontario. Il s’agissait d’approfondir les connaissances sur les récoltes partielles dans les zones tampons riveraines à titre d’option de gestion forestière pour imiter les tendances de perturbations naturelles. Nous avons comparé les essences dans les trouées créées par une récolte partielle (jusqu’à 50 % de récolte de la surface terrière) dans les zones tampons riveraines avec des zones tampons voisines non récoltées et à des zones de référence de forêts riveraines non perturbées. Les trouées variaient de 10 à 400 m2, la plupart mesurant entre 25 et 125 m2. L’abondance de plantes de sous-étage dans les trouées avait tendance à être plus élevée que dans les sites non récoltés, mais il a été impossible de déceler des différences importantes. La richesse et la diversité des essences étaient plus grandes dans les trouées moyennes à grandes (plus de 20 m2) que dans les petites trouées, mais elles n’étaient pas plus grandes que dans les zones tampons ou les zones riveraines de référence non récoltées. Des changements mesurables dans la morphologie des feuilles ont été relevés dans les trouées, en réaction aux niveaux de luminosité plus élevés. Nous concluons que la communauté végétale est résiliente à une récolte partielle.