Publications du Service canadien des forêts

External symptoms and histopathological changes following inoculation of elms putatively resistant to Dutch elm disease with genetically close strains of Ophiostoma. 2005. Et-Touil, A.; Rioux, D.; Mathieu, F.M.; Bernier, L. Can. J. Bot. 83:656-667.

Année : 2005

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 33465

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1139/B05-037

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

Afin de mieux caractériser l’interaction hôte-pathogène menant à la maladie hollandaise de l’orme, on a procédé à des inoculations en conditions contrôlées. Deux hybrides supposés être résistants à la maladie hollandaise de l’orme, issus d’un même croisement entre Ulmus parvifolia Jacq. et Ulmus americana L. (clones 2213 et 2245), un clone d’orme américain sélectionné et supposé être résistant (clone 503) et des jeunes plants d’U. americana issus de graines ont été confrontés à des souches d’Ophiostoma ulmi (Buism.) Nannf. et d’Ophiostoma novo-ulmi Brasier, incluant les souches H327 et AST27 affichant des niveaux d’agressivité distincts, en raison de la présence d’allèles différents au locus Pat1 contrôlant la pathogénécité. Les symptômes macroscopiques (flétrissement et stries) indiquent que les trois clones sont susceptibles à la maladie, les clones 2213 et 2245 étant cependant moins susceptibles que les autres ormes testés. Outre les changements histopathologiques usuels induits au cours du développement de cette maladie chez les clones 2213 et 2245, tels les structures alvéolaires, thylles et gels, on a également observé, en microscopie sous illumination bleue, une fluorescence jaune dans des cellules situées autour des vaisseaux envahis par l’agent pathogène. Cette réaction serait une nouvelle réaction de défense contre la maladie. La souche H327, plus agressive, a induit des réactions du xylème à des niveaux différents de ceux induits par la souche AST27, moins agressive.

Dernière mise à jour :