Publications du Service canadien des forêts

Fine root production varies with climate in balsam fir (Abies balsamea (L.) Mill.). 2012. Olesinski, J.; Krasowski, M.J.; Lavigne, M.B.; Kershaw, J.A.; Bernier, P.Y. Canadian Journal of Forest Research 42: 364–374.

Année : 2012

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 33326

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite)

Sélectionner

Résumé

L’augmentation de la température globale va probablement avoir un impact sur les processus écologiques mais l’ampleur et la direction de ces réactions sont incertaines. Dans le but de réduire cette incertitude, nous avons évalué les mécanismes environnementaux qui contrôlent la dynamique des racines fines chez le sapin baumier (Abies balsamea (L.) Mill.). La production de racines fines a été mesurée pendant 5 ans dans deux sapinières situées dans la partie sud et dans deux autres situées dans la partie nord de l’aire de répartition de l’espèce à l’aide de minirhizotrons et de carottes de sol. L’objectif de cette étude était de quantifier les effets du climat sur la production de racines fines et l’allocation de croissance foliaire (PPNf) et racinaire (PPNrf). La biomasse de racines fines à la fin de l’année était plus élevée dans le sud (800 ± 60 g·m–2) que dans le nord (490 ± 69 g·m–2) (p < 0,001). De la même façon, la PPNrf était plus élevée dans le sud (557 ± 35 g·m–2) que dans le nord (351 ± 41 g·m–2) (p = 0,01). La différence de PPNrf annuelle entre le nord et le sud était due à la plus grande PPNrf durant l’été et l’automne dans le sud. La production de racines fines n’a pas varié d’une année à l’autre à l’intérieur des régions. La croissance annuelle des racines fines était corrélée avec les degrés-jours de croissance basés sur la température de l’air (r2 = 0,53, p = 0,002). L’allocation à la PPNf relativement à la PPNrf n’était pas significativement différente d’une région à l’autre. Nos résultats indiquent que la PPNrf va augmenter avec l’augmentation de la température annuelle moyenne de l’air mais qu’il n’y aura pas de changements importants dans l’équilibre fonctionnel entre le feuillage et les racines fines à mesure que progressera le réchauffement global.