Publications du Service canadien des forêts

Reproductive development and insect damage on white and black spruce seed trees treated with ammonium nitrate and carbofuran. 1993. Fogal, W.H.; Lopushanski, S.M.; Schooley, H.O.; Winston, D.A. Canadian Journal of Forest Research 23(9): 1786-1792.

Année : 1993

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 3326

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

Du nitrate d’ammonium et du carbofuran, sous forme de granulés, ont été appliqués sur le sol sous des épinettes blanches (Picea glauca (Moench) Voss) et des épinettes noires (Picea mariana (Mill.) B.S.P.) semenciers afin de stimuler le développement des organes reproducteurs et de les protéger contre les insectes défoliateurs et les ravageurs des cônes. Les doses de carbofuran appliquées étaient de 0, 10,8, ou 21,6 g/cm de dhp dans le cas de l’épinette blanche, et de 0,5 ou 10 g/cm de dhp dans le cas de l’épinette noire. Les deux espèces ont reçu 0, 224 ou 448 kg N/ha de nitrate d’ammonium. Pendant 3 ans, on a effectué des évaluations en ce qui concerne la défoliation causée par la tordeuse de l’épinette (Choristoneura fumiferana Clem.), les dégâts causés par les ravageurs des cônes, la production de bourgeons de cônes, la production de cônes, le rendement en graines et le vieillissement des aiguilles chez l’épinette blanche et 2 ans chez l’épinette noire. Chez l’épinette blanche, le carbofuran a réduit la défoliation et le nombre de tordeuses des bourgeons, à tous les deux taux d’application, pendant l’année du traitemnt, et à la dose la plus élevée, pendant la deuxième année, mais n’a procuré aucune protection pendant la troisième année. Le carbofuran a accéléré le vieillissement des aiguilles. Le nitrate d’ammonium a diminué le vieillissement des aiguilles, mais n’avait aucun effet sur les autres variables évaluées. Chez l’épinette noire, le carbofuran n’a pas réduit le nombre de tordeuses des bourgeons de l’épinette ni protégé les cônes pendant l’année du traitement, en revanche, il a entraîné, l’année suivante, une meilleure protection du feuillage de même que des cônes. La plus faible dose de nitrate d’ammonium appliquée a réduit la défoliation. Les traitements n’ont pas influencé le nombre de bourgeons de cônes ni le degré de vieillissement des aiguilles chez l’épinette noire.