Publications du Service canadien des forêts

Changing our mental model from growing volume to producing value: The case of uneven-aged hardwood management. 2009. Lussier, J.-M. For. Chron. 85(3): 382-386.

Année : 2009

Disponible au : Centre canadien sur la fibre de bois

Numéro de catalogue : 32630

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Le jardinage est un mode courant d’aménagement des peuplements inéquiennes de feuillus tolérants de l’Est du Canada. Ce régime sylvicole vise à atteindre une production soutenue de produits et de services au niveau du peuplement, au moyen de coupes partielles répétées qui permettent de récolter la portion de la forêt ayant atteint la maturité et une certaine valeur, tout en effectuant l’entretien du reste du peuplement dans le but d’accroître sa productivité et sa valeur lors des prochaines coupes. Les pratiques actuelles comportent l’utilisation de guides empiriques de coupe partielle permettant de décider du nombre d’arbres à couper et à retenir lors de chaque cycle d’interventions, habituellement pour maximiser la production à long terme de billes de sciage et de déroulage. Cet article démontre qu’en remplaçant cet objectif par la maximisation de la valeur nette de la récolte de toute la chaîne de valeur au moyen d’un simple modèle mathématique d’optimisation, l’aménagement forestier peut être grandement amélioré en termes de profitabilité. Néanmoins, de plus amples développements sont requis pour améliorer les modèles d’optimisation de l’aménagement forestier de façon à mieux équilibrer la profitabilité à court terme ainsi que les objectifs écologiques, économiques et sociétaux à long terme.

Auteurs

Sujets