Publications du Service canadien des forêts

Molecular comparisons of alphabaculovirus-based products: Gypchek with Disparvirrus (Lymantria dispar) and TM BioControl-1 with Virtuss (Orgyia pseudotsugata) 2010. Zhang, J.; Lapointe, R.; Thumbi, D.K.; Morin, B.; Lucarotti, C.J. The Canadian Entomologist 142: 546-556.

Année : 2010

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 32024

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite)

Résumé

Le virus à capsides multiples de la nucléopolyhédrose de la spongieuse, Lymantria dispar (L.) (Lepidoptera: Lymantriidae), (LdMNPV) est enregistré comme produit microbien antiparasitaire aux Etats-Unis (Gypchek) et au Canada (Disparvirus). De même, le virus à capsides multiples de la nucléopolyhédrose de la chenille à houpres du sapin Douglas, Orgyia pseudotsugata (McDunnough) (Lepidoptera: Lymantriidae), (OpMNPV) est enregistré aux Etats-Unis et au Canada sous le nom de TM BioControl-1; il existe aussi un produit dérivé de TM BioControl-1 (Virtuss) au Canada. Afin de déterminer les changements qui ont pu survenir dans ces produits dans le temps, nous comparons l’ADN de Gypchek et de Disparvirus ainsi que l’ADN de TM BioControl-1 et de Virtuss par une analyse du polymorphisme de la longueur des fragments de restriction (RFLP). Gypchek et Disparvirus possèdent les mêmes patrons de bandes lorsque l’ADN viral génomique est digéré avec BAMH1, EcoR V et Hind III et une seule différence de bande à approximativement 1,6 kb avec une digestion avec Bgl II. TM BioControl-1 et Virtuss ne montrent aucune différence d’ADN génomique lors de digestions avec Bgl II, Sam I ou Hind III. Douze cares ouverts de lecture (ORF) viraux ont été amplifiés chez Gypchek et Disparvirus et neuf cadres chez TM BioControl-1 et Virtuss par amplification en chaîne par polymérase (PCR). Les ORF amplifiés varient de fortement conservés (polyhédrine) à faiblement conservés (protéine vp9I associée à la capside). Les produits ont été séquencés et les produits protéiniques obtenus comparés. Les séquences d’acides aminés obtenues des produits séquencés de la PCR montrent que huit des 12 protéines sont identiques dans les deux produits de LdMNPV. Les quatre protéines qui montrent des variations mineures de séquence sont l’ADN polymérase, LEF-8, la protéine P74 de l’enveloppe et la protéine VP 91 associée à la capside. Aucune différence n’est détectée dans les produits protéiniques des neuf ORF séquencés de TM BioControl-1 et Virtuss. Des analyses comparatives de RFLP et des analyses phylogénétiques des protéines de Gypchek et de Disparvirus, de même que de TM BioControl-1 et Virtuss, montrent peu de différences entre les populations de LdMNPV et de OpMNPV qui constituent ces paires de produits.

Dernière mise à jour :