Publications du Service canadien des forêts

Mountain pine beetle, global markets, and the British Columbia forest economy. 2009. Abbott, B.; Stennes, B.; van Kooten, G.C. Canadian Journal of Forest Research 39(7): 1313-1321.

Année : 2009

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 31889

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1139/X09-049

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Plusieurs chocs d’offre de bois d’œuvre à très court terme pourraient avoir un impact sur les marchés mondiaux de produits forestiers, particulièrement des réductions de l’offre de bois d’œuvre causées par le dendroctone du pin ponderosa, une taxe à l’exportation des grumes en provenance de Russie et des augmentations de l’offre de bois d’œuvre provenant de plantations dans l’hémisphère Sud et en Suède. Nous avons étudié leur effet sur plusieurs juridictions dans le monde à l’aide d’un modèle dynamique du commerce des produits forestiers à l’échelle mondiale qui scinde la Colombie-Britannique en secteurs forestiers côtier et intérieur. Les résultats indiquent qu’une augmentation mondiale de l’offre de bois d’œuvre provenant des plantations aurait des effets négligeables sur les marchés du bois d’œuvre et des grumes de la Colombie-Britannique, que les effets de la taxe russe seraient mineurs et que la diminution de l’offre de bois d’œuvre causée par le dendroctone augmenterait de façon modérée les prix en Colombie-Britannique (grumes non transformées). Le prix des grumes et du bois d’œuvre pourrait augmenter dans le sud des États-Unis à cause du dendroctone du pin ponderosa tandis que les autres chocs auront un impact négligeable sur les prix. Par contre, la production de bois d’œuvre va diminuer parce que le prix des grumes augmente beaucoup plus que les prix du bois d’œuvre. La taxe russe sur les grumes destinées à l’exportation pourrait avoir un impact beaucoup plus important au Japon que dans les autres régions. En l’absence de taxe à l’exportation, une pénurie de bois d’œuvre causée par le dendroctone pourrait entraîner une augmentation de la production de bois d’œuvre au Japon (étant donné que le Japon peut avoir accès aux grumes provenant de la Russie qui est située à proximité) tandis que la taxe à l’exportation réduit la production de bois d’œuvre parce que le prix des grumes augmente de façon plus disproportionnée que dans les autres régions.