Publications du Service canadien des forêts

A retrospective and lessons learned from Natural Resources Canada’s Forest 2020 afforestation initiative. 2010. Dominy, S.W.J.; Gilsenan, R.P.; McKenney, D.W.; Allen, D.J.; Hatton, T.; Koven, A.; Cary, J.; Yemshanov, D.; Sidders, D.M. The Forestry Chronicle 86: 339 - 347.

Année : 2010

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 31704

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Abstract

RÉSUMÉ Le Canada est à la recherche de moyens pour réduire les émissions de gaz à effets de serre issues de l’activité humaine, notamment le CO2, qui ont été reliées aux changements climatiques de l’ensemble de la planète. En 2003, le Gouvernement du Canada a lancé le Programme d’évaluation et de démonstration de plantation de Forêt 2020 dans le but d’évaluer le potentiel d’utilisation des plantations d’arbres à croissance rapide pour piéger le carbone contenu dans l’atmosphère. Dans l’ensemble du pays, 6 000 ha de plantations sur des terrains non boisés (boisement) ont été créés et ont fait l’objet de suivis selon différentes méthodes. Des études économiques ont permis d’évaluer les incitatifs financiers rattachés à cette mesure de réduction des gaz dans le cas de différentes espèces et de divers terrains propices au boisement, en prenant en considération des facteurs comme le taux de croissance, les coûts d’opportunité agricole et un ensemble de valeurs possibles du carbone. Les études ont indiqué que selon les valeurs actuelles de transaction du carbone, de la plupart des terres disponibles et des marchés en progression des bioproduits forestiers, les taux attendus de retour sur l’investissement dans le cas de boisement étaient relativement faibles. Cependant, des valeurs plus importantes du carbone dans l’avenir associées à la valeur monétaire des bénéfices environnementaux, pourraient modifier de façon importante l’aspect économique du boisement.