Publications du Service canadien des forêts

The use of prescribed fire in the management of Canada's forested lands. 1992. Weber, M.G.; Taylor, S.W. The Forestry Chronicle 68(3): 324-334.

Année : 1992

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 3162

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Cet article constitue une révision des présentes utilisations du brûlage contrôlé au Canada. Le feu est une composante naturelle de plusieurs paysages forestiers nord-américains depuis des millénaires, au point d'être un choix logique en tant qu'outil effectif d'aménagement forestier. Il peut être utilisé harmonieusement en tenant compte des modifications reconnues de brûlage sur des écosystèmes à être aménagés. Les utilisations du brûlage contrôlé sont regroupées en six catégories: (1) la réduction des risques qui évolue vers (2) la sylviculture (comprenant l'utilisation du feu pour la préparation de site, le contrôle de la végétation indésirable, la conversion des peuplements, et la réhabilitation des peuplements) (3) l'amélioration de l'habitat faunique (4) le brûlage d'un habitat (5) le contrôle des insectes et des maladies (6) la préservation des écosystèmes naturels. Quelques exemples de l'évolution du brûlage controlé sont présentés, ainsi que les superficies brulées selon cette méthode par province et territoire. Le brûlage contrôlé peut être considéré comme une pratique effectivement rentable qui est écologiquement compatible avec plusieurs objectifs d'aménagement forestier, faunique et récréatifs. Son utilisation dans l'avenir à des fins d'aménagement forestier au Canada semble assuré, en autant que le brûlage soit continuellement élaboré et adapté aux besoins et aux priorités sans cesse en changement du grand public.

Dernière mise à jour :