Publications du Service canadien des forêts

Distribution and chemistry of fine roots in a white spruce – subalpine fir stand in British Columbia: implications for management. 1978. Kimmins, J.P.; Hawkes, B.C. Canadian Journal of Forest Research 8(3): 265–279.

Année : 1978

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 31484

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1139/x78-042

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

En juillet et août 1975, les auteurs ont mesuré la distribution verticale de la biomasse de racines fines, sa composition chimique et la distribution verticale d'extrimités de racine des arbres de l'étage dominant dans une forêt mûre de Abieslasiocarpa (Moench) Voss–Piceaglauca (Hook.) Nutt. croissant sur sol sableux pauvre, près de Prince George, Colombie Britannique. L'étude fait partie d'un plus vaste projet décrivant la biomasse et la teneur en éléments des arbres et de la sous-végétation. Le projet a pour objectif de fournir des informations sur les pertes d'éléments consécutives à l'exploitation par arbres entiers et d'en évaluer les conséquences sur la productivité des stations. L'importance critique des réserves minérales disponibles fait ressortir le besoin d'information sur l'exploitation du sol par les racines. Cet article fait état des résultats d'une recherche sur les racines fines. Les racines fines vivantes (<6.4 mm) des arbres de l'étage dominant et du sous-étage, ont été échantillonnées séparément dans 11 coupes jusqu'à une profondeur moyenne de 94 cm. La biomasse de racines fines des arbres de l'étage dominant fut évaluée à environ 1870 kg/ha, dont 67% se situait dans la couverture d'humus (couches LFH) et dans l'horizon Ae. La profondeur combinée de ces deux horizons n'était que de 8.3 cm, mais ils renfermaient 88% des racines échantillonnées. A elle seule, la couverture d'humus, d'une épaisseur de 3.3 cm, renfermait la moitié de la biomasse de racines fines et environ 70% des extrémités de racine des arbres de l'étage dominant. La biomasse de racines fines du sous-étage fut évaluée à environ 7880 kg/ha dont 69% dans la couverture d'humus et l'horizon Ae. Les concentrations de N, P, K, Ca et Mg diminuaient avec la profondeur, contrairement à Al et Fe. La forte concentration de racines fines et d'extrémités de racine dans la couverture d'humus indique la pauvreté du sol minéral de cette station. L'importance de la biomasse de racines fines du sous-étage résulte de la structure ouverture du peuplement et indique l'importance de cette végétation pour le cyclage des éléments dans cette station. Les données de biomasse et de composition chimique des racines supportent l'hypothèse voulant que la couverture d'humus constitue la source principale de plusieurs des éléments nutritifs majeurs.