Publications du Service canadien des forêts

Endophytic fungi of red alder (Alnus rubra) leaves and twigs in British Columbia. 1991. Sieber, T.N.; Sieber-Canavesi, F.; Dorworth, C.E. Canadian Journal of Botany 69: 407-411.

Année : 1991

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 3132

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1139/b91-056

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

Les auteurs ont entrepris une étude afin d'isoler des champignons endophytes pouvant être pathogènes pour l'aulne rouge (Alnus rubra). Des feuilles apparemment saines ainsi que des rameaux âgés de 2 à 3 ans ont été récoltés sur trois et huit sites respectivement; après stérilisation superficielle, ils ont été coupés en petits morceaux et incubés sur extrait de malt à 2%. Quatre-vingt-dix pour-cent des feuilles et plus de 80% des rameaux ont montré la présence de champignons endophytes; 40 champignons différents ont été isolés et identifiés. Des champignons déjà reconnus comme pathogéniques dominent la communauté endophytique d'origine foliaire (Gnomonia setacea, Gnomoniella tubaeformis et Septoria alni) alors que ceux venant des tiges sont peu nombreux (Melanconis alni et Nectria spp.). L'abondance de chaque espèce fongique et la composition en espèces sont reliées au type d'organe échantillonné et au site de collection. Dans les rameaux, on retrouve trois types d'associations endophytiques sur les divers sites : le premier est dominé par le «Black Mycelium 2», le second par le Phomopsis sp. 2, et le troisième par Ophiovalsa suffusa, Pezicula livida et Phloeosporella sp. La communauté endophytique des feuilles est dominée par le G. setacea sauf sur un site où le G. tubaeformis est le champignon prédominant.

Dernière mise à jour :