Publications du Service canadien des forêts

Influence of dormancy induction treatments on western hemlock seedlings. I. Seedling development and stock quality assessment. 1991. Grossnickle, S.C.; Arnott, J.T.; Major, J.E.; Tschaplinski, T.J. Canadian Journal of Forest Research 21(2): 164-174.

Année : 1991

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 3125

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1139/x91-020

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Des semis de pruche de l'ouest (Tsuga heterophylla (Raf.) Sarg.), cultivés en serre, ont été soumis à quatre traitements d'induction de dormance (TID; jours longs secs, jours longs humides, jours courts secs et jours courts humides) au milieu de l'été. Le développement des semis a été suivi à la fin de l'été et à l'automne. Nous avons remarqué que (1) le TID jours courts entraînait un arrêt rapide de la croissance de la pousse, (2) le TID jours courts entraînait un développement automnal rapide des primordia alors que les TIDs jours longs ne produisait le même nombre de primordia d'aiguilles qu'au milieu de l'hiver et (3) les semis soumis aux TIDs jours courts présentaient des potentiels osmotiques à saturation et au point de perte de turgescence plus bas, et un modulus d'élasticité maximal plus élevé en octobre que les semis soumis aux TIDs jours longs. À la fin de l'hiver, juste avant la plantation, nous avons évalué les semis au moyen d'une procédure complète d'évaluation de la qualité de stocks. Ces tests ont révélé que (1) paramètres morphologiques : le TID jours courts a réduit la rapport tige-racines; (2) analyse pression-volume : les semis soumis aux TIDs jours courts humides avaient les potentiels osmotiques à saturation et au point de perte de turgescence les plus bas; (3) analyse des sucres solubles : les semis soumis aux TIDs humides contenaient les plus hauts niveaux de sucres solubles; (4) mouvement de l'eau : les semis soumis aux TIDs jours courts montraient la plus faible résistance au mouvement de l'eau pour une température racinaire basse (5°C); (5) réaction des racines aux basses températures : à des temperatures racinaires faibles, les semis soumis aux TIDs jours courts présentaient une photosynthèse et une conductance stomatique plus élevée que celles mesurées chez les semis soumis aux TIDs jours longs; (6) capacité de croissance racinaire : tous les semis avaient un bon accroissement racinaire à la température optimale de croissance racinaire (22°C), mais les semis des TIDs jours courts avaient le meilleur accroissement racinaire aux températures racinaires basses; (7) résistance à l'assèchement : les semis issus de TID jours courts humides avaient les meilleurs niveaux de photosynthèse et de conductance stomatique lors d'une diminution du potentiel hydrique pré-aube des pousses; et (8) résistance au gel : les semis issus du TID jours courts humides avaient les plus bas niveaux de dommages foliaires suites à des tests à des températures de - 15 et - 18°C.