Publications du Service canadien des forêts

Re-establishment of ectomycorrhizae from refugia bordering regenerating Douglas-fir stands in Vancouver Island. 2009. Outerbridge, R.A.; Trofymow, J.A.; Lalumière, A. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Information Report BC-X-418. 23 p.

Année : 2009

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 31201

Langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFP - Victoria)

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

L'objectif de cette étude était de déterminer l'influence des refuges sur le taux de récupération en matière de diversité ectomycorhizienne (EM) dans les zones de coupe à blanc et les forêts replantées en douglas de Menzies (Pseudotsuga menziesii) de la Colombie-Britannique, au Canada. Des transects ont été réalisés en deux endroits de la partie Sud de l'Île de Vancouver : Northwest Bay et Koksilah. Les transects partaient de 15 m à l'intérieur des peuplements de référence dominés par les derniers douglas de Menzies âgés de 90 ans et plus et les vieux douglas de Menzies, et s'étiraient jusqu'à 45 m à l'intérieur des peuplements secondaires plus jeunes adjacents. L'âge moyen des spécimens du peuplement secondaire était respectivement de 6 ans (régénération), 27 ans (gaulis), 57 ans (jeune peuplement) et 85 ans et plus (peuplement mûr). La diversité EM a été évaluée en prélevant des carottes dans le sol en cinq points répartis le long de chaque transect. Au total, 83 taxa d'EM ont été relevés. Les taxa les plus communément relevés étaient Cenococcum geophilum, " Pseudotsugaerhiza baculifera ", Rhizopogon vinicolor et Piloderma fallax. Les analyses de variance et de covariance ont montré que la diversité des espèces et l'importance de la colonisation du système racinaire diminuaient considérablement à mesure que l'on s'éloignait des peuplements de référence. La réduction était moindre dans les zones de transition entre peuplements de référence et gaulis, et négligeable dans les zones de transition entre peuplements de référence et peuplements jeunes ou peuplements de régénération. En dépit du rétablissement complet de l'abondance des EM aux niveaux d'avant la récolte (rétablissement accompli environ 55 ans après la replantation), des différences dans la composition des communautés étaient encore observables au bout de 60 ans. De futures études devraient étudier certains hôtes particuliers, ainsi que les scénarios d'association d'hôtes susceptibles d'accélérer le processus de rétablissement.

Dernière mise à jour :