Publications du Service canadien des forêts

Stand composition and structure as indicators of epixylic diversity in old-growth boreal forests. 2009. Rheault, H.; Bélanger, L; Grondin, P.; Ouimet, R.; Hébert, C.; Dussault, C. Ecoscience 16(2): 183-196.

Année : 2009

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 30053

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Cette étude vise à évaluer la contribution relative à la biodiversité de 4 types dominants de pessières noires (Picea mariana) vierges dans un paysage régional typique du domaine bioclimatique de la pessière noire à mousses du centre du Québec : des pessières noires matures à structure régulière, de vieilles pessières noires à structure régulière, de vieilles forêts mixtes d'épinette noire et de sapin (Abies balsamea) à 2 étages et d'autres à structure irrégulière. Un total de 16 peuplements de ces 4 types forestiers ont été échantillonnés pour caractériser la composition et la structure de la forêt ainsi que les communautés epixyliques. Des analyses multivariées de la variance ont été utilisées pour évaluer dans quelle mesure la structure des communautés epixyliques différait entre les 4 types de forêts. Les résultats montrent que les vieilles forêts à deux étages ou à structure irrégulière supportent une plus grande richesse en espèces epixyliques par unité de surface, elles peuvent donc être des habitats clés pour les espèces de bryophytes et de lichens qui dépendent des forêts anciennes. La forte association entre les espèces epixyliques et ces types de forêt était principalement due à la présence de plus grandes quantités de gros débris ligneux dans des stades avancés de décomposition et à de meilleures conditions d'humidité. Nous avons aussi démontré que les attributs de composition et de structure de la forêt sont de bons indicateurs de la diversité epixylique. Finalement, nous suggérons que le maintien de vieilles forêts mixtes d'épinette noire et de sapin à structure irrégulière devrait être le principal objectif des stratégies de conservation des forêts anciennes.