Publications du Service canadien des forêts

Levels of Sitka spruce weevil, Pissodes strobi (Peck), damage among Sitka spruce provenances and families near Sayward, British Columbia. 1990. Alfaro, R.I.; Ying, C.C. The Canadian Entomologist 122: 607-615.

Année : 1990

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 2972

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

La variation de la hauteur des arbres, du nombre d'attaques par le charançon du picéa (= le charançon du pin blanc), Pissodes strobi (Peck), de la forme des arbres et des défectuosités des tiges ont été étudiés auprès d'une provenance de picéa Sitka, Picea sitchensis (Bong.) Carr., âgée de 15 ans, près de Sayward, île de Vancouver, C.B. Une distribution spatiale aggrégative d'attaques a été trouvée à la plantation. Le nombre moyen d'attaques, la forme des arbres et la hauteur globale des arbres ont varié significativement parmi les provenances et parmi les familles en dedans des provenances aux talles d'infestations légères et importantes, toutes les deux. Le nombre d'arbres non-attaqués a varié selon le provenance de 5 à 51%, mais dans les talles d'infestation importante, il a varié de 0 à 64%. Le nombre d'attaques par arbre a eu un effet significatif et négatif à la hauteur des arbres. Cependent, au même niveau d'attaque, quelques provenances ont poussé significativement plus grandes que d'autres. Trente, 19 et 51% de tous les arbres ont été classés comme ayant une bonne, moyenne ou mauvaise forme, respectivement. Parmi les provenances sises dans les talles d'infestations importantes, les pourcentages d'arbres ayant une bonne forme ont varié de 4 à 64%. Le genre de défectuosité qui a formé après une attaque (courbure mineure, courbure majeure, ou fourche) a varié selon la provenance. Les attaques aggrégatives des charançons et les différences parmi les provenances auraient pu occasionner cette variation.