Publications du Service canadien des forêts

Les images aériennes de haute résolution spatiale pour l’inventaire forestier semi -automatique. 2008. Gougeon, F.A. Sans pagination dans 13ème Congrès de L’Association Québécoise de Télédétection, April 30-May 1, 2008, Université du Québec à Trois-Rivières, QC. Association Québécoise de Télédétection, Trois-Rivières, QC.

Année : 2008

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 29598

La langue : Français

Disponibilité : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

Les techniques de reconnaissances des cimes d’arbres ITC a prise beaucoup d’essor depuis la disponibilité de capteurs satillitaires ayant une résolution spatiale assez fine pour permettre l’analyse de la majorité de ces cimes. L’arrivée récente de capteurs aèriens numériques multispectraux d’une qualité qui souvent se rapproche des photos aèriennes et l’intérêt renouvelé pour l’interprétation à l’écran font de ces nouveauz médias (p.ex., Leica ADS-80v2. Vexcel UltraCam, ...) des incontournables pour une analyse « à l’arbre près ». Après une brève revue des techniques de l‘approche ITC, cet article portera sur les différents types de capteurs aériens, leurs différences et leurs points communs. En autres, le large champ de vision (~65º) de leur lentille, les effets très puissants de l’illumination solaire sur leurs radiances de part et d’autres du centre de l’image, et les besoins de normalisation entre les images ou lignes de vol. L’article montrera comment des corrections dites de BRDF peuvent compenser en grande partie les variations d’illumination intra- et inter-images et, expliquera comment les images idéales pour une interprétation à l’écran ne sont pas toujours utiles pout une analyse numérique.