Publications du Service canadien des forêts

The extent of the North American boreal zone. 2009. Brandt, J.P. Environmental Reviews 17(1): 101-161.

Année : 2009

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 29569

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1139/A09-004

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Abstract

La zone boréale circumpolaire constitue une des zones biogéoclimatiques les plus importantes du monde et comprend une bonne partie des forêts, des milieux boisés, des terres humides et des lacs de l'Amérique du Nord et de l'Eurasie. Elle régularise le climat, agit comme réservoir de diversité biologique et génétique, joue un rôle dans les cycles biogéochimiques et fournit des ressources renouvelables, des habitats et des opportunités récréatives. Il existe peu de consensus parmi les scientifiques quant à la délimitation de cette zone et sur l'étendue des forêts boréales, bien qu'on ait passablement étudié cette zone. Cet article présente une analyse documentaire de la phytogéographie de la zone. Le système d'information géographique (SIG) ainsi que les cartes publiées ont été utilisés pour délimiter une carte actuelle de la zone boréale nord-américaine et de la sous-zone hémiboréale qui constitue une aire de transition située immédiatement au sud de la zone boréale; les Européens incluent cette région dans la zone boréale, contrairement aux Nord-Américains qui l'excluent. Sur la base de la carte présentée ici, la zone boréale couvre 627 millions ha ou 29 % du continent nord-américain, au nord du Mexique. Si on inclut les 116 millions ha de la sous-zone hémiboréale, on atteint une couverture de 34 % de la même région. Les forêts et autres terrains boisés (362 millions ha) couvrent 58 % de la zone boréale nord-américaine, sur la base des données actuelles des inventaires forestiers. Si on inclut les forêts et autres surfaces boisées de la sous-zone hémiboréale (68 millions ha), ce pourcentage demeure globalement inchangé. Les valeurs rapportées dans ce document se comparent à d'autres statistiques publiées. On y discute les sources d'erreur importantes contribuant aux différences des statistiques des superficies.