Publications du Service canadien des forêts

Balancing risks of disturbance from mountain pine beetle and western spruce budworm. 2009. Nealis, V.G.; Noseworthy, M.K.; Turnquist, R.; Waring, V.R. Canadian Journal of Forest Research 39(4): 839-848.

Année : 2009

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 29503

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1139/X09-014

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

Dans les peuplements mélangés de conifères du sud de la Colombie-Britannique, au Canada, on élimine le pin tordu (Pinus contorta Dougl. ex Loud.) en conservant le douglas de Menzies (Pseudotsuga menziesii (Mirb.) Franco) pour réduire les risques de perturbation par le dendroctone du pin ponderosa (Dendroctonus ponderosae Hopk.). L’effet de cette pratique sur les processus démographiques qui influencent les épidémies de tordeuse occidentale de l’épinette (Choristoneura occidentalis Free.) a été évalué dans 10 paires (peuplements ouverts vs peuplements fermés) de parcelles sur le terrain. Globalement, les dommages subis par le douglas de Menzies à cause du broutement étaient, quoique légèrement, significativement plus faibles dans les peuplements ouverts que dans les peuplements fermés. Bien que les peuplements ouverts aient eu tendance à recruter plus de tordeuses, les pertes dues à la dispersion des tordeuses qui émergent au printemps à la recherche d’endroits pour se nourrir étaient plus élevées dans les peuplements ouverts. À la suite de ces pertes en début de saison, les bénéfices de l’aménagement forestier ont cependant été atténués par une plus forte mortalité des tordeuses causée par ses ennemis naturels, particulièrement les maladies, dans les peuplements fermés pendant la période de broutement de la tordeuse. La discussion porte sur la compensation des processus démographiques et l’équilibre entre les objectifs en lien avec le contrôle des ravageurs forestiers. Dans ce cas, la stratégie qui préconise la récolte sélective du pin tordu pour atténuer l’impact du dendroctone du pin ponderosa a permis de maintenir le potentiel d’approvisionnement en bois à mi-terme que constitue le douglas de Menzies associé au pin tordu, même en présence d’une épidémie de tordeuse occidentale de l’épinette.

Dernière mise à jour :