Publications du Service canadien des forêts

The role of permanent site factors in the assessment of soil treatment effects: A case study with a site preparation trial in jack pine plantations on glacial outwashes. 2009. Marquis, F.; Paré, D. Canadian Journal of Soil Science 89: 81-91.

Année : 2009

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 29395

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Abstract

Lors d’essais en sylviculture, l'influence que peuvent avoir les propriétés permanentes du sol sur la croissance des arbres et les autres processus de l’écosystème est ordinairement jugée minime. Une analyse en covariance utilisant les concentrations totales en éléments de la roche mère (géochimie) et la distribution des particules quant à leur dimension (texture) a été initiée afin de comprendre l'incidence de ces variables sur la croissance et la nutrition de plantations de pin gris âgés de 16 à 18 ans en réponse à la préparation de terrain sur des dépôts sableux d’origine fluvioglaciaires apparemment homogènes. Trois traitements de préparation de terrain ont été comparés au sein d'un dispositif à plusieurs répétitions, soit : la mise en terre sans préparation de terrain (témoin), la préparation de terrain avec le scarificateur Bräcke et la préparation de terrain avec le scarificateur TTS. La combinaison de la géochimie et de la texture de la roche mère a permis de prédire l’indice de qualité de station (IQS) des sites témoins (R2 = 0,94) avec une meilleure précision que l’emploi de la texture seule (R2 = 0,69). Pour tous les sites, l’IQS était étroitement lié aux concentrations de K et Mg dans le feuillage et dans l’humus et, dans une moindre mesure, aux concentrations de N dans le feuillage. L'analyse en covariance indiquait un effet de la préparation de terrain sur la croissance pour les premières années suivant la mise en terre des plants et une meilleure réponse là où la croissance prédite par la géochimie et la texture de la roche mère aurait dû être faible.