Publications du Service canadien des forêts

Resistance to Gremmeniella abietina (European race, large tree type) in introduced Pinus contorta and native Pinus sylvestris in Sweden. 2009. Bernhold, A; Hansson, P.; Rioux, D.; Simard, M.; Laflamme, G. Can. J. For. Res. 39: 89-96.

Année : 2009

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 29273

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Afin d'étudier la résistance de Pinus contorta Dougl. ex Loud. var. latifolia Engelm. ex Watts au type grands arbres (TGA) de la race européenne de Gremmeniella abietina (Lagerberg) Morelet, des semis de P. contorta et de Pinus sylvestris L. furent plantés en 2005 dans des trouées à l'intérieur d'un peuplement infecté de P. sylvestris âgé de 40 ans. Les symptômes furent évalués en 2006-2007. En 2007, respectivement 45 % et 32 % des semis de P. contorta et de P. sylvestris furent infectés. Cependant, la mortalité était plus basse et la récupération meilleure chez les semis de P. contorta. La longueur moyenne des infections sur les semis survivants était significativement plus courte chez le P. contorta (4 cm) comparativement au P. sylvestris (10 cm), et 47% des semis de P. contorta avaient développé de nouvelles pousses en 2007, comparativement à 19 % chez les semis de P. sylvestris. Des examens histopathologiques de la zone de transition des pousses infectées montrent que le P. contorta, comme le P. sylvestris, forment une barrière ligno-subéreuse s'étendant de la base des aiguilles saines transversalement à travers les pousses. Avec les cellules remplies de phénols, ces barrières complètent le compartimentage des parties envahies les plus distantes de la majorité des semis infectés. Nos résultats indiquent que le P. contorta est plus résistant au TGA de G. abietina que le P. sylvestris.

Dernière mise à jour :