Publications du Service canadien des forêts

Host range and geographic distribution of Armillaria root rot pathogens in the Canadian prairie provinces. 1990. Mallett, K.I. Canadian Journal of Forest Research 20(12): 1859-1863.

Année : 1990

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 29219

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Résumé

Un relevé a été réalisé dans les Prairies canadiennes afin d'identifier les Armillaria qui y causent des pourridiés et de déterminer leur distribution géographique ainsi que l'éventail de leurs hôtes. Des basidiocarpes et des isolats ont été obtenus dans le bois d'arbres morts ou présentant des symptômes d'attaque par des Armillaria. Trois espèces ont été identifiées par des tests d'interfécondité et la méthode à la L-DOPA: A. ostoyae (Romagn.) Herink, A. sinapina Bérubé & Dessureault et A. calvescens Bérubé & Dessureault. La plus répandue, tant dans les forêts subalpines que boréales, était A. ostoyae qui a été observée chez un grand éventail d'espèces de conifères et de feuillus. Armillariasinapina, aussi, était présente à la fois dans les forêts boréales et subalpines, mais elle attaquait surtout des feuillus. Quant à A. calvescens, rare, elle n'a été observée que dans la forêt boréale où elle a été décelée chez des conifères et des feuillus.

Dernière mise à jour :