Publications du Service canadien des forêts

Paludification des sites forestiers sur les basses-terres de la Baie James : un phénomène à gérer. 2008. Bernier, P.Y.; Simard, M.; Paré, D.; Bergeron, Y. Pages 1-2 (Vol. Fiche technique no 7) dans Chaire en aménagement forestier durable. Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Rouyn-Noranda, Quebec. 2 p.

Année : 2008

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 29199

Langue : Français

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Dans les forêts des basses-terres de la Baie James, l’accumulation de matière organique, mieux connue sous le nom de « paludification », est un phénomène naturel qui mène graduellement les peuplements forestiers productifs vers un état de faible densité et de faible croissance. Les feux de forêt sévères au niveau du sol parviennent à brûler la matière organique accumulée au cours des décennies et, ce faisant, rendent les sites productifs à nouveau. Nous croyons que la pratique de la coupe avec protection de la régénération et des sols (CPRS) risque d’aggraver le phénomène de la paludification en protégeant aussi les sphaignes responsables de ce phénomène. Nous proposons que la remise en production des sites de coupe sur les basses-terres de la Baie James doive inclure une perturbation majeure des sols afin de ne pas mettre en cause leur productivité.

Dernière mise à jour :