Publications du Service canadien des forêts

Effect of commercial thinning on within-stand microclimate and fine fuel moisture conditions in a mature lodgepole pine stand in southeastern British Columbia. 2008. Whitehead, R.J.; Russo, G.; Hawkes, B.C.; Taylor, S.W.; Brown, B.N.; Armitage, O.B.; Barclay, H.J.; Benton, R.A. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Canadian Wood Fibre Centre, Victoria, British Colmbia. Information Report FI-X-004. 16 p.

Année : 2008

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 29063

Langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CCFB - SCF)

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

On encourage couramment l'éclaircie des peuplements résineux comme mesure pour réduire la probabilité des feux de cime. Toutefois, l'éclaircie peut aussi augmenter l'accumulation de combustible de surface, réduire le taux d'humidité des combustibles légers et augmenter le vent à l'intérieur des peuplements, ce qui peut par conséquent exacerber le comportement des feux de surface et augmenter le risque des feux de cime. La comparaison des mesures microclimatiques prises dans un peuplement de pins tordus adultes (Pinus contorta Dougl. var. latifolia Engelm.) au sud-est de la Colombie-Britannique à celles prises dans un peuplement voisin dont la moitié de la surface terrière avait été éclaircie afin d'obtenir un espacement entre les arbres de 4 m a révélé une diminution de la pluie interceptée par le couvert et une augmentation du rayonnement solaire, de la vitesse du vent et de la température de l'air près de la surface à cause de l'éclaircie, alors qu'une différence minime de l'humidité relative durant la période diurne de risque d'incendie élevé a été notée. Le taux d'humidité dans la litière d'aiguilles de pin tordu et les baguettes hygroscopiques des pins ponderosa était moins élevé dans le peuplement éclairci en 2005 et 2006, surtout immédiatement après une averse; les différences s'estompaient rapidement au fur et à mesure que les combustibles séchaient, ce qui donnait une différence minime dans des conditions où le risque d'incendie est modéré ou élevé. Les prévisions du taux d'humidité de la litière d'aiguilles de pins tordus fondées sur la Méthode canadienne de l'indice forêt-météo étaient beaucoup moins élevées que les mesures prises dans les peuplements non éclaircis; toutefois, les différences s'amenuisaient encore une fois au fur et à mesure que les combustibles séchaient. La méthode a bien fonctionné tant pour les peuplements éclaircis que non éclaircis lorsque le risque d'incendie était modéré ou élevé.

Dernière mise à jour :