Publications du Service canadien des forêts

Ontario’s forest growth and yield modelling program: Advances resulting from the Forestry Research Partnership. 2008. Sharma, M.; Parton, W.J.; Woods, M.; Newton, P.F.; Penner, M.; Wang, J.; Stinson, A.; Bell, F.W. The Forestry Chronicle 84: 694 - 703.

Année : 2008

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 28983

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

On retrouve environ 70,2 millions d’hectares de forêt dans les limites de la Province de l’Ontario, soit 17 % des forêts du Canada ou encore 2 % des forêts du globe. Environ 21 millions d’hectares de ces forêts sont aménagées en tant que forêts commerciales pour lesquelles la récolte annuelle au début de la décennie atteignait près de 200 000 ha. Les tables de rendement développées par Walter Plonski dans les années 1950 ont constitué la base de la plupart des calculs d’approvisionnement en bois et de projections de croissance en Ontario. Cependant, suite à des modifications de la législation, des politiques et des processus de planification, ces tables ne répondent plus à tous les besoins des aménagistes de la ressource. De plus, les tables de Plonski ne s’appliquent pas à l’ensemble des options sylvicoles mises en pratique en Ontario. En octobre 1999, le Centre écologique du Canada–Partenariat pour la recherche forestière (CEC-PRF) a été mis sur pied et a amorcé une série de projets qui visaient collectivement à décrire, quantifier et en fin de compte à accroître l’approvisionnement en bois économiquement disponible. L’obtention de prévisions complètes, défendables et fiables de la croissance et du rendement des forêts a été identifiée comme étant la principale lacune. Le CEC-PRF, avec l’appui de la communauté scientifique en général et l’industrie forestière, a démarré plusieurs nouvelles activités de recherche pour répondre à ces besoins dont les résultats sont brièvement soulignés dans cet article. Nous décrivons de nouveaux modèles de peuplement (par ex., les courbes de rendement de référence, FVSOntario , les diagrammes d’aménagement de la densité du peuplement) quisig ont été élaborés au moyen des données recueillies à partir des parcelles échantillons permanentes et des parcelles permanentes d’étude de la croissance mises en place et remesurées au cours des 5 dernières décennies. De même, nous discutons des nouvelles équations hauteur-diamêtre élaborées pour 8 importantes espèces commerciales qui sont spécifiquement retenues dans le calcul de la densité du peuplement. De plus, nous présentons un projet appuyé par le CEC-PRF visant à élaborer de nouvelles équations de défilement pour le pin gris et l’épinette noire en provenance de plantations de différentes densités. De plus, nous effectuons un survol des différents projets entrepris pour déterminer les mesures de la productivité d’une station. Les équations disponibles d’intervalle de croissance et d’indice de la station sont présentementsous évaluation et de nouvelles équations sont en voie d’élaboration pour les plus importantes espèces commerciales en fonction des besoins. Cet article illustre comment ces efforts permettent de faire progresser le programme de croissance et de rendement de l’Ontario et démontre comment le CEC-PRF cherche à atteindre son objectif d’accroissement de l’approvisionnement en fibre de 10 % en 10 ans tout en maintenant la durabilité des forêts.

Dernière mise à jour :