Publications du Service canadien des forêts

Complex stand structures and associated dynamics: Measurement indices and modelling approaches: Popular Summaries. 2007. IUFRO Conference held July 29 to Aug. 2,2007. Newton, P.F.; LeMay, V.M., compilers. Ontario Forest Research Institute. Sault Ste-Marie, Ontario. Forest Research Information Paper No. 167, 117 p.

Année : 2007

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 28925

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Les peuplements forestiers complexes qui sont le resultat de changements de paradigme survenue dans les pratiques d’aménagement des forêts (p. ex., régimes de coupes à rétention variable, émulation de perturbations naturelles, traitements d’éclaircie mécanisée systématique/jardinatoire) représentent une proportion croissante du terrain forestier productif dans un grand nombre des écosystèmes forestiers du monde. Caractérisés par leur hétérogénéité structurelle (p. ex., distributions plurimodales des diamètres, des hauteurs et des âges selon des profils spatiaux globaux et distincts), les peuplements complexes sont intrinsèquement difficiles à mesurer et à modéliser, particulièrement en ce qui a trait à leurs attributs structurels (p. ex., distributions en dimensions et profils spatiaux) et à leur dynamique temporelle (p. ex., croissance de peuplement, entrée [régénération], mortalité, vecteurs de succession et dynamique spatiale). En réponse à ce défi analytique, des discussions ont été engagées avec divers membres des milieux des sciences et de l’aménagement forestiers sur les plans régional (Institut de recherche forestière de l’Ontario), national (Service canadien des forêts) et international (unités 4.01.02 [Growth models for tree and stand simulation], 4.01.00 [Forest mensuration and modelling], 4.01.03 [Instruments and methods in forest mensuration] et 1.05.00 [Uneven-aged Silviculture] de l’Union internationale des instituts de recherches forestières [IUFRO]). Selon le consensus obtenu, il s’avérait nécessaire d’effectuer une analyse comparative de l’état actuel des connaissances, de faire part des réussites et de comparer plusieurs méthodes de mesure et de modélisation au cours d’une conférence scientifique internationale. Cette conférence, intitulée Complex Stand Structures and Associated Dynamics: Measurement Indices and Modelling Approaches, a donc été organisée dans le but général d’examiner les plus récentes recherches sur la mesure et la modélisation qui se rapportent aux structures de peuplement complexes d’un point de vue mondial. Les conséquences de la gestion des structures de peuplement complexes, en ce qui concerne la logistique opérationnelle, les résultats de qualité et de valeur des produits, et les implications économiques, constituaient d’importantes considérations secondaires. Le programme de la conférence comprenait six sessions plénières, des présentations simultanées par affiches et une visite sur le terrain pour voir certaines des structures de peuplement complexes qui sont répandues dans la région forestière des Grands Lacs et du Saint-Laurent au Canada central. Au cours de chaque session plénière, un conférencier d’honneur a offert une vue d’ensemble de l’état des connaissances en rapport avec le thème de la session, ce qui a été suivi de présentations orales volontaires. Les sessions se sont déroulées sur les thèmes suivants : vue d’ensemble des structures de peuplement complexes, dynamique des structures de peuplement complexes, complexité de la mesure I, complexité de la mesure II, complexité de la modélisation et gestion des structures de peuplement complexes : répercussions économiques, difficultés opérationnelles et outils d’aide à la décision, avec des discours-programmes prononcés respectivement par Jerry Vanclay (Université Southern Cross, Nouvelle-Galles du Sud, Australie), Kevin O’Hara (Université de la Californie [Berkeley], Californie, États-Unis), Arne Pommerening (Université du pays de Galles, R.-U.), Bruce Larson (Université de la Colombie-Britannique, Colombie-Britannique, Canada), Harold Burkhart (Virginia Polytechnic Institute and State University, Virginie, États-Unis) et James Goudie (direction générale de la recherche, ministère des Forêts, Colombie-Britannique, Canada). Hubert Sterba (University of Natural Resources and Applied Life Sciences, Vienne, Autriche) a fait un résumé de toutes les présentations orales et présentations par affiches. Le présent document contient un bref exposé détaillé de chaque présentation, sous la forme d’un résumé populaire de trois pages. Plus précisément, chaque auteur a fourni une courte synthèse non révisée qui reprend en peu de mots l’information essentielle contenue dans l’étude sous-jacente, y compris le cadre, les objectifs, les méthodes, les résultats, les inférences et les principales conclusions de l’étude. Le but premier consiste à décrire les études de recherche présentées à l’intention des milieux des sciences et de l’aménagement forestiers, ainsi qu’à favoriser la discussion sur place, parmi les participants à la conférence. Suite à un examen confraternel, un sous-ensemble de ces études sera publié dans un numéro spécial de la revue Forestry (Oxford University Press), numéro qui devrait paraître en 2008.