Publications du Service canadien des forêts

Effects of Different Foliar-applied Nitrogen Fertilizers on Balsam Woolly Aphid. 1973. Carrow, J.R.; Betts, R.E. Canadian Journal of Forest Research 3(1): 122-139.

Année : 1973

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 28601

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1139/x73-017

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Les auteurs produisirent des Pucerons lanigères du Sapin sur déjeunes Sapins de Vancouver (Abiesgrandis) maintenus dehors ou dans un environnement contrôlé. Pendant ce temps, ils appliquèrent plusieurs fois au sol des solutions de divers engrais azotés et ils observèrent l'effet qu'elles produisirent sur les Pucerons et sur les acides aminés de l'écorce. Sur les arbres fertilisés avec du nitrate d'ammonium ou une série de composés, la croissance de la population de Pucerons fut moindre qu'avec de l'urée ou du nitrate d'ammonium et de potassium. De fait, avec l'urée, les populations devinrent 16.5 fois plus nombreuses en cinq générations, tandis qu'avec les arbres non fertilisés, elles augmentèrent de 5.7 fois et avec le nitrate d'ammonium de seulement 1.4 fois. Le cycle évolutif des Pucerons subit donc l'influence de ces nourritures. Ainsi, l'urée encouragea l'établissement et la reproduction des Pucerons tandis que le nitrate d'ammonium produisit l'effet contraire, outre un effet néfaste sur la survie des insectes. C'est le nitrate d'ammonium et de potassium qui entraîna les taux les plus élevés d'établissement et de survie. Ces résultats proviennent de différences dans la diète en acides aminés. L'électrophorèse en couches minces et la chromatographie en couches minces révèlent que l'urée, le nitrate d'ammonium et le nitrate de calcium augmentent tous la concentration d'arginine dans l'écorce, le nitrate d'ammonium en produisant le plus. Les auteurs décelèrent des traces de phénylalanine et d'asparagine lors de toutes les fertilisations sauf en juin lorsqu'ils utilisèrent seulement le nitrate d'ammonium.