Publications du Service canadien des forêts

Effects of harvest intensity and aspect on a boreal transition tolerant hardwood forest. I. Initial postharvest understory composition. 2008. Fleming, R.L.; Baldwin, K.A. Canadian Journal of Forest Research 38: 685-697.

Année : 2008

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 28518

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Les effets des perturbations sur les communautés végétales reflètent principalement l’intensité de la suppression du couvert dominant, de la perturbation du sol et de la destruction de la végétation compagne. Nous avons étudié les impacts initiaux de la récolte forestière à la suite de l’enlèvement partiel ou complet de la canopée, avec et sans perturbation du sol, sur les pentes exposées au nord et au sud dans une vieille forêt relativement peu perturbée, composée de feuillus tolérants à l’ombre, transitoire avec la forêt boréale et située près de Turkey Lakes, en Ontario, au Canada. Nous avons mesuré la couverture des plantes vasculaires dans 180 parcelles de 25 m2 au cours de la troisième année suivant la récolte et nous avons analysé la réaction de la communauté végétale à l’aide d’ordinations avec et sans contraintes, d’analyses de variance multivariées, d’une analyse des espèces indicatrices et de mesures de richesse et de diversité. La composition de la communauté ainsi que la richesse et la diversité en espèces étaient principalement reliées à des gradients de perturbation du sol et, particulièrement dans le cas des espèces herbacées, au rayonnement solaire fonction de l’orientation. L’ouverture de la canopée jouait généralement un rôle moins important. Cependant, il y avait une interaction notable entre l’ouverture de la canopée, la perturbation du sol et l’orientation sur la composition en espèces ligneuses et herbacées. Contrairement aux herbacées, une valeur indicatrice était associée à plus d’espèces ligneuses, toute proportion gardée, sur les pentes orientées au sud comparativement aux pentes orientées au nord et sur les sols perturbés comparativement aux sols non perturbés. La réaction de la communauté végétale du sous-étage ainsi que la richesse et la diversité étaient davantage affectées par les perturbations du sol reliées à la récolte forestière que par l’intensité de l’ouverture de la canopée associée au régime sylvicole utilisé. Toutefois, les effets reliés à l’orientation indiquent que les impacts sylvicoles seront spécifiques à la station et à l’espèce (groupe fonctionnel).

Dernière mise à jour :