Publications du Service canadien des forêts

Development of dwarf mistletoe (Arceuthobium) infections on western hemlock, shore pine, and western larch. 1971. Smith, R.B. Canadian Journal of Forest Research 1(1): 35-42.

Année : 1971

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 28452

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1139/x71-005

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Pendant une période couvrant 7 années, des observations périodiques ont été faites sur des infections et des plantes établies d'Arceuthobiumlarice (Piper) St. John, parasitant Tsugaheterophylla (Raf.) Sarg. Ces observations portèrent également sur des plantes marquées d'Arceuthobiumtsugense (Rosend.) G. N. Jones, parasitant Tsugaheterophylla (Raf.) Sarg. et Pinuscontorta Dougl. Les infections sur la pruche apparaissent sous forme de renflements, dont quelques uns purent être observés dès la première année succédant à la dispersion des graines. Quant au parasite, il ne fait son apparition en émettant des tiges la deuxième année. Vers la fin de la troisième année, la plupart des infections pouvaient être identifiées soit sous la forme de renflements ou sous la forme normale bien développée. Sur les trois hôtes, des fruits ont été produits par le parasite sporadiquement la quatrième année, mais généralement la cinquième. La majorité des parasites femelles ont donné au moins une floraison, cependant, seule la moitié des parasites considérés ont porté leurs fruits à maturité. La vie du parasite développé varie de 1 à 7 ans, la moyenne oscillant entre 2 et 3 ans. Un individu d'Arceuthobiumlarice a donné cinq floraisons successives. Le développement le plus rapide du système endophytique est apparu chez Tsugaheterophylla et le plus lent chez Pinuscontorta. Toutefois, toutes les infections n'ont pas eu d'effets systémiques et tout le système endophytique du parasite s'est confiné aux renflements chez les hôtes.