Publications du Service canadien des forêts

Développement de la densité du bois chez des familles de jeunes pins blancs (Pinus strobus L.) en pollinisation libre. 2007. Larocque, G.R.; Beaulieu, J.; Daoust, G.; Zhang, S.Y. Ressources naturelles Canada, Service canadien des forêts, Centre de foresterie des Laurentides, Quebec, QC. Rapport d'information LAU-X-131. 16 p.

Année : 2007

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 28410

Langue : Français

Séries : Rapport d'information (CFL - Québec)

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Résumé

Le développement de la densité du bois de familles de jeunes pins blancs (Pinus strobus L.) en pollinisation libre croissant en mélange avec l’aulne rugueux (Alnus incana) a été étudié afin de déterminer l’étendue de la variation inter-familiale dans la densité du bois. La variation dans les relations entre la densité du bois et le taux de croissance (largeur des cernes) et les caractéristiques des branches a également été examinée. Les pins blancs provenaient de 25 familles croissant dans le sud du Québec (Canada) et au Vermont (É.-U.). La variation inter-familiale de la densité relative du bois était très faible. En fait, les résultats des tests statistiques ont indiqué que l’effet de la famille n’était significatif que lorsqu’il était en interaction avec celui du bloc (effet famille x bloc). Cela suggère que la faible variation inter-familiale de la densité du bois proviendrait uniquement des effets de synergie avec les conditions de croissance du site. Même si certains effets étaient statistiquement significatifs, la variation observée n’a pas indiqué que l’amélioration de la densité du bois par sélection génétique puisse déboucher sur des gains importants pour la qualité du bois de pin blanc. La relation entre la densité du bois et l’accroissement moyen des branches a été plus significative que la relation entre la densité du bois et le taux de croissance (largeur des cernes). Ces résultats ont mis en évidence le rôle du développement de la cime dans le développement de la densité du bois et supportent l’hypothèse voulant que la corrélation génétique entre la densité du bois et le taux de croissance (largeur des cernes) ne soit pas forte.

Également disponible sous le titre :
Wood density development in young open-pollinated eastern white pine (Pinus strobus L.) families (Anglais)

Dernière mise à jour :