Publications du Service canadien des forêts

Growth response of western hemlock and Douglas-fir seedlings to temperature regimes during day and night. 1971. Brix, H. Canadian Journal of Botany 49(2): 289-294.

Année : 1971

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 28350

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1139/b71-047

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Pendant cent jours après leur germination l'auteur étudia la croissance de jeunes Douglas et Pruches de l'Ouest sous l'influence de onze températures réglées 24 heures par jour, variant de 8° à 28 °C sous des intensités lumineuses de 450 à 1000 ft-c. Il évalua la production et la distribution des matières sèches, la longueur et le diamètre des tiges. Le Douglas poussait le mieux lorsque la température mesurait de 18° à 24 °C tandis que la Pruche de l'Ouest dans ce sens se limitait précisément à 18 °C, surtout lorsque l'intensité lumineuse était forte. Les hautes températures diminuaient plus la croissance de la Pruche : à 28 °C la production de matière sèche par la Pruche ne faisait que 7% du maximum atteinte autrement tandis que celle du Douglas atteignait 40%. D'un autre côté les basses températures affectaient également les deux espèces pour qui, en outre, un régime constant de températures diurnes et nocturnes était autant ou plus favorable que des températures alternantes. Les températures diurnes activaient plus la croissance que les nocturnes. L'intensité lumineuse à la plupart des températures produisait un effet prononcé sur la production de matière sèche, plus faible sur le diamètre de la tige et à peu près nul sur la longueur de la tige. En toutes circonstances la production de matière sèche par le Douglas dépassait de beaucoup celle de la Pruche.