Publications du Service canadien des forêts

Impacts of a regional drought on the productivity, dieback, and biomass of western Canadian aspen forests. 2008. Hogg, E.H.; Brandt, J.P.; Michaelian, M. Canadian Journal of Forest Research 38(6): 1373-1384.

Année : 2008

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 28313

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1139/X08-001

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

Nous avons étudié les impacts d’une sécheresse sévère (2001-2002) à l’échelle régionale sur les forêts de peuplier faux-tremble (Populus tremuloides Michx.) de la région intérieure dans l’ouest du Canada. Au total, 150 parcelles ont été établies dans 25 zones d’étude dans le cadre d’une étude régionale (CIPHA). La santé et la mortalité du peuplier faux-tremble ont été évaluées annuellement de 2000 à 2005 et les changements dans la biomasse de la tige ont été estimés à l’aide de l’analyse des cernes annuels et du mesurage des parcelles. L’accroissement net moyen de la biomasse vivante pour l’ensemble des parcelles était de 2,2 t·ha–1·an–1 de 2000 à 2002, mais il a par la suite diminué pour devenir presque nul. Cet effondrement était le résultat de la mortalité des tiges qui avait plus que doublé et d’une diminution de la croissance régionale de la tige de 30% pendant et après la sécheresse. Les analyses ont montré que la variation spatiale dans la biomasse et la productivité du peuplier faux-tremble dans la région était positivement reliée aux valeurs moyennes sur plusieurs années de l’indice d’humidité du climat et de la teneur en limon du sol minéral. Par contre, elle était négativement reliée à la sévérité des défoliations causées par les insectes et des dégâts causés par les insectes perceurs. À l’inverse, la mortalité et le dépérissement étaient le mieux corrélés au minimum annuel de l’indice d’humidité du climat qui fournit une mesure de la sévérité de la sécheresse à court terme. Les résultats concordent avec ceux des études précédentes qui montraient que l’humidité est le facteur limitant dans les forêts de peuplier faux-tremble de cette région, ce qui soulève des craintes pour l’avenir dans le contexte des changements climatiques.

Dernière mise à jour :