Publications du Service canadien des forêts

Canada's boreal forest economy: economic and socioeconomic issues and research opportunities. 2008. Bogdanski, B.E.C. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Information Report BC-X-414. 59 p.

Année : 2008

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 28200

Langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFP - Victoria)

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

L'économie de la forêt boréale du Canada est confrontée à de nombreux défis et dispose de diverses possibilités. La structure actuelle de l'industrie reflète les ressources, les conditions économiques, les politiques gouvernementales et les stratégies antérieures de l'industrie. Les collectivités, les administrations gouvernementales et l'industrie doivent s'adapter aux conditions économiques et aux ressources changeantes. Les secteurs forestiers varient, d'une région à l'autre, mais l'ensemble des régions boréales est confronté à des défis semblables. Quatre facteurs principaux exercent une influence sur les industries de la forêt boréale : une base de ressources changeante (un inventaire réduit et une nouvelle combinaison d'espèces); une demande accrue en commodités environnementales et sociales; une demande accrue en valeurs non ligneuses ainsi qu'une concurrence accrue dans les marchés d'exportation. Ces derniers appelleront les industries à demeurer compétitives par rapport aux autres régions forestières, au cours des prochaines décennies, tout en respectant leurs objectifs d'aménagement forestier durable. En vue d'alimenter leur compétitivité, les industries de la forêt boréale du Canada (ligneuses et non ligneuses) ont besoin de renseignements meilleurs concernant les ressources forestières et de nouveaux outils pour appuyer les décisions en matière d'investissement et de gestion qui, en retour, maintiennent et augmentent la valeur des nombreux produits et services issus des forêts boréales du Canada. Parmi les mesures servant à relever les défis et à favoriser la compétitivité et la durabilité de l'industrie de la forêt boréale, on compte :

• l'organisation du territoire forestier en vue de minimiser les coûts du bois et d'améliorer les valeurs non ligneuses, tout en tenant compte de l'incidence potentielle des changements climatiques et des questions relatives à la santé des forêts, ainsi qu'en optimisant la synergie entre les industries non forestières; • l'élaboration d'ententes novatrices relatives au régime foncier et de régimes des droits de propriété qui favorisent la durabilité et la compétitivité de l'industrie de la forêt boréale; • l'amélioration des outils et des systèmes d'appui aux décisions afin de rehausser l'efficacité et l'efficience des investissements en renouvellement et en protection des forêts; • l'élaboration de biens et de services non ligneux, y compris l'utilisation accrue de la biomasse à des fins énergétiques; • le développement de l'industrie de la transformation secondaire du bois et du papier; • la création de nouveaux marchés; • la création de nouvelles technologies en matière de récolte, de transport et de traitement; • la révision des politiques, y compris celles qui traitent du transport, de l'énergie et de l'environnement, afin qu'elles favorisent un équilibre durable entre les objectifs économiques, environnementaux et sociaux.

Dans le but de conserver la compétitivité et la durabilité environnementale et sociale de l'industrie de la forêt boréale, des recherches s'avèrent nécessaires dans les domaines suivants :

  1. l'économie et les politiques en aménagement des territoires forestiers; la gestion des terres intégrée par rapport à la gestion des terres spécialisée;
  2. l'économie et les politiques de la gestion intégrée de l'utilisation des terres; la foresterie, l'exploitation minière, l'agriculture, les loisirs et l'industrie pétrolière et gazière;
  3. l'économie de la protection de la forêt, y compris la gestion des incendies et la lutte antiparasitaire intégrée;
  4. les impacts économiques régionaux et locaux des industries forestières traditionnelles et non traditionnelles sur différents aspects de la population boréale, rurale ou urbaine, autochtone ou non autochtone;
  5. l'économie du transport dans le cadre de l'aménagement forestier et de la transformation;
  6. la recherche en matière d'économie et de politique dans le domaine des produits forestiers non ligneux;
  7. l'économie des mesures d'atténuation des changements climatiques et d'adaptation à ces derniers, dans les forêts nordiques, y compris l'incidence des politiques en matière de changements climatiques sur l'aménagement forestier durable et l'approvisionnement en bois à long terme;
  8. l'analyse de l'efficacité et de l'efficience des règlements et des politiques en matière d'environnement, d'énergie, de transport, d'impôts et de taxes dans le secteur forestier (ligneux et non ligneux).

De telles recherches devront se fonder sur le lieu physique, et tenir compte des circonstances variées propres à la région de la forêt boréale. Autrement, les résultats de la recherche risqueraient de ne tenir compte que des conditions " moyennes " et ne contribueraient ni à régler les conflits concernant les ressources, ni à atteindre un équilibre durable entre les valeurs économiques, sociales et environnementales, à l'échelle locale et régionale. De plus, les méthodes et les outils d'analyse du risque, spécialement conçus en fonction des questions relatives à la région de la forêt boréale, seraient d'une valeur inestimable pour l'élaboration des politiques forestières à venir. On propose de réaliser une évaluation plus exhaustive et détaillée de l'état de la région boréale afin d'appuyer de telles recherches et d'orienter celles-ci vers les questions les plus pertinentes pour la région de la forêt boréale. Une évaluation semblable au rapport intitulé " Critères et indicateurs de l'aménagement durable des forêts au Canada : bilan national 2005 ", accordant une attention particulière aux circonstances régionales, s'avérerait un outil de référence utile pour mieux orienter la recherche dans le secteur de la forêt boréale. À tout le moins, une compilation des statistiques socioéconomiques, classées par écorégion ou par écozone, faciliterait l'analyse. D'autres renseignements précis, dans les domaines suivants, pourraient appuyer une recherche économique et sociale pertinente sur la région boréale du Canada :

  1. la fréquence, la portée et les répercussions des petits incendies dans la région boréale;
  2. la croissance et le rendement des ressources ligneuses dans la région boréale;
  3. la production et l'utilisation des ressources forestières non ligneuses;
  4. l'inventaire et l'emplacement des ressources relatives à l'eau, au carbone, à la faune et à la biodiversité;
  5. l'inventaire et l'emplacement des ressources forestières non ligneuses;
  6. l'inventaire ligneux boréal, l'approvisionnement en bois et les tendances en matière de récolte;
  7. l'emplacement de l'industrie, ainsi que le transport et l'infrastructure connexes, dans la région boréale.
Dernière mise à jour :