Publications du Service canadien des forêts

Approximating natural landscape pattern using aggregated harvest. 2007. Carlson, M.; Kurz, W.A. Canadian Journal of Forest Research 37(10): 1846-1853.

Année : 2007

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 27912

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1139/X07-059

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Étant donné l’absence de stratégies pour modéliser le comportement du feu à l’échelle du paysage, il est difficile d’appliquer avec succès un modèle de récolte du bois qui imite les perturbations naturelles. Dans les forêts albertaine, au Canada, le régime des feux est dominé par de grands incendies qui engendrent de vastes étendues de forêt équienne. Les pratiques forestières actuelles dispersent les blocs de coupe à travers le paysage, ce qui augmente la fragmentation comparativement à l’action du feu. Le regroupement des blocs de coupe est une des stratégies potentielles pour reproduire plus fidèlement le paysage naturel. Nous avons eu recours à la simulation pour comparer les modèles de paysage engendrés par des stratégies de regroupement des coupes, l’approche actuelle de coupes dispersées et le régime de perturbations naturelles pour un paysage forestier de 270 000 ha dans le sud-est de l’Alberta. Comparativement aux coupes dispersées, les stratégies de regroupement augmentent la compatibilité avec le paysage naturel en réduisant la fragmentation. La capacité de regrouper les coupes diminuait lorsqu’on incluait comme contrainte la récolte d’une proportion constante de feuillus et de résineux. Nous tirons comme conclusion que le regroupement des coupes peut améliorer l’application d’un modèle qui imite les perturbations naturelles en rapprochant plusieurs mesures du paysage des conditions qui se retrouvent à l’intérieur de la gamme naturelle de variation. Cependant, le regroupement des blocs de coupe seul n’était pas très efficace pour conserver les vieilles forêts intérieures faisant ressortir le fait qu’il faut aussi adopter une stratégie explicite pour les vieilles forêts.