Publications du Service canadien des forêts

Variable retention harvest of white spruce stands and saproxylic beetle assemblages. 2007. Jacobs, J.; Spence, J.R.; Langor, D.W. Canadian Journal of Forest Research 37(9): 1631-1642.

Année : 2007

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 27512

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Résumé

Les insectes tributaires du bois mort (saproxyliques) ont été reconnus pour leur vulnérabilité face aux pratiques forestières modernes. Nous avons examiné les effets de la coupe à rétention variable sur les assemblages d’insectes saproxyliques. La rétention variable d’arbres vivants vise à conserver davantage la structure de la forêt dans le paysage dans le but de maintenir la biodiversité et les fonctions de l’écosystème. Quatre-vingt-dix pièges d’interception en vol ont été répartis entre des chicots naturels morts récemment et des chicots tués par annélation dans trois peuplements pour chacun des pourcentages de rétention de 10 %, 20 %, 50 % et 75 % ainsi que dans trois peuplements témoins non coupés. Les insectes ont été collectés et identifiés durant les deuxième et troisième saisons estivales suivant la coupe et regroupés pour les analyses en (i) perceurs de l’écorce et du bois, (ii) fongivores et (iii) prédateurs. L’intensité de la coupe expliquait une portion relativement faible de la variation dans les assemblages d’insectes. Cependant, tous les groupes ont réagi fortement aux caractéristiques des débris ligneux grossiers et particulièrement à la classe de décomposition des chicots durant le troisième été après la coupe, ce qui indique que des facteurs associés à la quantité et à la qualité des débris ligneux grossiers déterminent la réponse initiale et la trajectoire successionnelle des assemblages d’insectes saproxyliques. Les principaux effets des coupes à rétention variable sur les assemblages d’insectes saproxyliques devraient se concrétiser lors de la mort et de la décomposition des arbres vivants.

Dernière mise à jour :