Publications du Service canadien des forêts

A framework for assessing vulnerability of forest-based communities to climate change. 2007. Williamson, T.B.; Price, D.T.; Beverly, J.; Bothwell, P.M.; Parkins, J.R.; Patriquin, M.N.; Pearce, C.; Stedman, R.C.; Volney, W.J.A. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Northern Forestry Centre, Edmonton, Alberta. Information Report NOR-X-414E. 50 p.

Année : 2007

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 27507

La langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFN - Edmonton)

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

Ce rapport porte sur une méthodologie qui permet d’évaluer la vulnérabilité des collectivités forestières aux impacts du changement climatique et aux risques associés au phénomène. Certaines collectivités sont particulièrement sensibles aux impacts du changement climatique et aux perturbations qui affectent la composition et la productivité de la forêt et qui interfèrent avec les agents responsables des processus de transformation de l’écosystème forestier (p. ex. les feux de forêt). Cette sensibilité particulière peut être due notamment à une faible capacité d’adaptation (« immobilité » relative des résidents, manque de diversité et d’autonomie économique, éloignement, etc.). Ce rapport définit certains des facteurs qui devraient être considérés dans l’évaluation de la vulnérabilité des collectivités forestières et décrit les paramètres que devraient suivre les spécialistes et les responsables locaux pour déterminer de manière systématique les principaux facteurs de vulnérabilité aux impacts du changement climatique. La première phase consiste à mobiliser la communauté pour établir les paramètres contextuels de l’évaluation, et à obtenir des données historiques et prospectives sur le régime climatique de la région. La deuxième consiste à interpréter ce qu’impliquent les effets prévus du changement climatique pour les forêts de la région et à déterminer les impacts sociaux et économiques qu’ils induiront sur divers plans : réserves de matière ligneuse; sources d’emplois et de revenus; augmentation du risque d’incendie forestier; viabilité économique des entreprises locales (changements structurels des marchés mondiaux); santé de la forêt; pêches, valeur esthétique du paysage forestier; qualité de l’eau et volume des réserves; activités traditionnelles et culturelles; activités récréatives; climat économique local. La troisième consiste à évaluer la capacité d’adaptation de la population locale, capacité qui dépend de plusieurs facteurs : prospérité, mobilité et niveau d’éducation de la population, réseaux sociaux, institutions, conception du risque en présence et ressources naturelles à disposition. Une importante considération est la capacité d’adaptation en termes individuels (ménages et entreprises) et collectifs (collectivité et économie locale). Par conséquent, le profil d’adaptabilité exact d’une région forestière donnée nécessite la prise de mesures à divers niveaux d’interaction. Il faut également souligner que la capacité d’adaptation peut varier selon qu’elle est évaluée sur le court terme (valeurs d’actif fixes) ou sur le long terme (valeurs d’actif variables). La démarche décrite dans ce document est un outil dont pourront se servir les collectivités pour recueillir l’information qui les aidera à déterminer les secteurs où elles sont le plus vulnérables aux impacts du changement climatique.

Également disponible sous le titre :
Cadre d'évaluation de la vulnérabilité des communautés forestières au changement climatique (Français)