Publications du Service canadien des forêts

Maximum likelihood estimates of fitness in iteroparous species population replacement experiments using compound chromosomes. 1988. Barclay, H.J.; Fitz-Earle, M. Genome 30(1): 83-88.

Année : 1988

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 2744

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1139/g88-014

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Nous avons développé une méthode pour estimer les aptitudes à la compétition chez des populations d'autosomes composés ou de souches ainsi réorganisées et d'insectes sauvages. La technique est basée en partie sur la méthode des ressemblances probables maximales développée par DuMouchel et Anderson. Des simulations d'estimés de ressemblances probables maximales pour les aptitudes générales (MLEOF) révèlent que cette méthode est solide. Chez la Drosophila melanogaster, les estimées de MLEOF chez des souches d'autosomes composés furent de l'order de 0.02–0.09 et pour les composés avec combinaisons de bras libres, de l'ordre de 0.10–0.14. Ces valeurs sont comparables à celles qui furent obtenues par la méthode des intervalles successifs développée antérieurement. Toutefois, la technique de ressemblances maximales est plus simple dans son application et devrait s'avérer utile pour estimer les aptitudes compétitives des lignées dans les programmes de contrôle des insectes.