Publications du Service canadien des forêts

Evaluation of resistance to the beech scale insect (Cryptococcus fagisuga) and propagation of American beech (Fagus grandifolia) by grafting. 2007. Ramirez, M.; Loo, J.A.; Krasowski, M.J. Silvae Genetica 56: 163-169.

Année : 2007

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 27404

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite)

Sélectionner

Résumé

En 2003 et en 2004, des greffons prélevés sur des arbres malades et des arbres ne présentant pas de symptômes de la maladie corticale du hêtre ont été greffés en fente double sur des porte-greffes dont la résistance à la maladie corticale du hêtre est inconnue. Le succès des greffes a varié en fonction des génotypes et de l'année (30 % en 2003 et 12 % en 2004), et il a augmenté avec le diamètre des porte-greffes. Les greffes réussies ont été utilisées pour étudier la résistance à la cochenille du hêtre (Cryptococcus fagisuga), l'agent responsable de la maladie corticale du hêtre, en déposant des oeufs sur l'écorce des greffons et en laissant le temps à tous les stades de développement de l'insecte d'émerger. Beaucoup moins d'insectes ont colonisé les greffons prélevés sur des arbres présumés résistants que les greffons prélevés sur des arbres malades. Dans certains cas, lorsque la zone de dépôt des oeufs chevauchaient une partie du porte-greffe, des colonies d'insectes se sont établies sur le porte-greffe, mais pas sur le greffon d'arbres résistants. À l'occasion, des greffons prélevés sur des arbres présumés résistants ont été colonisés par des insectes et des greffons d'arbres malades n'ont pas été colonisés. Dans les cas où des greffons d'arbres présumés résistants ont été fortement colonisés, seuls des insectes adultes étaient présents (aucun oeuf ou individu d'un autre stade de vie n'a été observé). Les résultats indiquent que la résistance à la cochenille du hêtre (et, de ce fait, à la maladie corticale du hêtre) varie de partielle à totale.