Publications du Service canadien des forêts

Modeling Pinus strobus mortality following prescribed fire in Quetico Provincial Park, northwestern Ontario. 2003. Beverly, J.; Martell, D.L. Canadian Journal of Forest Research 33(4): 740-751.

Année : 2003

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 27403

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Les modèles de prédiction des effets du feu, tels que la mortalité des arbres, sont essentiels pour évaluer les conséquences écologiques de diverses options de gestion du feu dans les écosystèmes forestiers où les impacts du feu qui sont bénéfiques d'un point vue écologique sont favorisés via l'utilisation du brûlage dirigé. L'impact de la dimension des arbres, de l'intensité du feu et des caractéristiques des combustibles sur la mortalité après feu du pin blanc (Pinus strobus L.) a été évalué 10 mois après un brûlage dirigé dans le parc provincial de Quetico situé dans le Nord-Ouest de l'Ontario. Un modèle de régression logistique a été développé pour prédire la mortalité du pin blanc à la suite d'un feu de surface de forte intensité (1200 kW/m). Dans l'ensemble, la mortalité due au feu était relativement faible (17,0 %). Les risques de mortalité augmentent avec la hauteur du noircissement de la tige, une mesure qui remplace l'intensité du feu, et diminuent en fonction du diamètre à 1,3 m (DHP). Le pin blanc avec un DHP 20 cm est très résistant à un feu de surface de forte intensité. Le modèle peut servir à prédire la mortalité après feu dans les peuplements de pin blanc avec un sous-étage composé d'essences mixtes dans la région du Saint-Laurent et des Grands Lacs, en Ontario.